Catégorie : Revue de presse

Action Rond-Point contre les EPR au Bugey (et ailleurs) !

 

Écho de l’action rond-point (cliquer l’article du Dauphiné Libéré)
et témoignage d’un militaire soumis aux radiations à Mururoa

L’association SDN Bugey (Sortir Du Nucléaire Bugey) poursuit inlassablement sa sensibilisation du grand public pour refuser la construction de deux nouveaux EPR sur le site nucléaire du Bugey en occupant localement des ronds-points.

Outre les risques phénoménaux d’accidents nucléaires, inhérents au déploiement de nouveaux EPR, sous l’argument d’une technologie « propre » et « décarbonée », ce qui est véritablement mensonger puisque :
  • d’une part, elle génèrera des déchets très dangereux pour des millénaires (dont on ne sait déjà plus quoi faire…)
  • d’autre part, extraction, traitement, transport, enrichissement du minerai, puis construction, fonctionnement quotidien et gestion des déchets émettront de très importantes quantités de CO2.

Outre les investissements colossaux (financés par tous les citoyens), puisque ces EPR ne seront opérationnels au plus tôt que dans 25 ou 30 ans (si tout va bien…, voir EPR de Flamanville ! ).

On va donc générer massivement du CO2 durant au moins 30 ans (alors qu’il faudrait ne plus en émettre dès aujourd’hui), et ce, au détriment :
  • du déploiement correspondant des énergies renouvelables (beaucoup plus rapidement fonctionnelles et avec un CO2 très limité)
  • de la mise en œuvre indispensable à grande échelle de la sobriété énergétique (dont l’isolation des logements tant attendue par nos concitoyens).

La nucléocratie enfume tous les citoyens avec des arguments FAUX pour mener à bien sa politique énergétique délétère (alors que des scénarios de RTE ou de l’ADEME proposaient des solutions viables avec l’arrêt du développement du nucléaire).

IL FAUT DONC RÉAGIR CONTRE CES DÉCISIONS DÉCRÉTÉES AU PLUS HAUT NIVEAU DE L’ÉTAT, SANS VÉRITABLE INFORMATION DES CITOYENS ET SANS AUCUN DÉBAT CONTRADICTOIRE AVEC LES SCIENTIFIQUES OPPOSÉS À CETTE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE, QUI ENGAGE POUR LES DÉCENNIES À VENIR LES GÉNÉRATIONS FUTURES !

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/action-rond-point-contre-les-epr-au-bugey-et-ailleurs/

Forte participation pour l’enquête publique sur le SCOT du BUCOPA

Forte participation… : peut-être…

Mais ne met-on pas la charrue avant les bœufs ?

En effet, même si Emmanuel Macron a décidé depuis plusieurs mois (années même) qu’il fallait déployer le nucléaire à tout crin, il l’a fait en « autocrate ».

Et il n’est pas du tout certain que les Françaises et les Français soient de cet avis.

Les jeunes générations ont-elles véritablement envie de dépendre d’une énergie nucléaire mortifère, qu’elle soit civile ou militaire ?

Encore faudrait-il qu’il y ait un vrai débat national pour que chacune et chacun aient les véritables enjeux en mains.

Il faudrait en effet que l’on puisse rétablir la vérité sur les arguments déployés « à tout va » pour décréter :

  • que l’énergie nucléaire est une énergie 0% émettrice de carbone, c’est FAUX
  • que c’est une énergie « propre », c’est FAUX
  • que c’est une énergie financièrement compétitive avec les énergies renouvelables, c’est de plus en plus FAUX
  • que ce n’est pas une énergie intermittente, c’est encore FAUX
  • que ce n’est pas une énergie polluante, c’est toujours FAUX
  • que c’est une énergie sûre, c’est encore plus FAUX
  • que c’est une énergie productrice de déchets radioactifs pour des siècles et des siècles, bien obligé d’admettre que c’est VRAI

On nous bassine depuis des décennies avec pléthore de contre- vérités sur les bienfaits de l’énergie de l’atome.

Le programme nucléaire qu’Emmanuel Macron et EDF veulent nous « vendre » (et cela va nous coûter très cher ! ) ne sera opérationnel que dans 35 à 40 ans (au mieux) et ce donc, avec un gouffre financier à la clé.
De plus, construire les réacteurs qu’on veut nous imposer va générer des quantités énormes de CO2 climaticide au cours de ces décennies et ce, sans résoudre la demande énergétique à venir pendant ce temps là.

Un développement accéléré des énergies renouvelables beaucoup plus rapides à produire de l’électricité, une amélioration intensive de l’efficacité énergétique (isolation thermique en particulier) et le développement d’une culture de la sobriété énergétique permettraient de subvenir rapidement aux besoins indispensables, tout en générant de l’emploi sur tout le territoire.

Pour les décennies à venir, c’est avant tout sur un choix de société énergétique au niveau national qu’il faut décider,

AVANT de décréter la modification d’un SCOT pour construire des EPR… !

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/centrale-nucleaire-bugey/forte-participation-pour-lenquete-publique-sur-le-scot-du-bucopa/

Enquête publique sur le SCOT : la presse locale suit le dossier !

 

Journal Bugey-Côtière
Édition du 20 au 26 Octobre 2022
 

Cliquer l’article pour le lire !

Journal Le Progrès
Édition du 20 Octobre 2022
 

Cliquer l’article pour le lire !

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/centrale-nucleaire-bugey/enquete-publique-sur-le-scot-la-presse-locale-suit-le-dossier/

Enquête publique sur le SCOT BUCOPA : articles du Progrès

 

Une enquête publique concernant l’évolution du SCOT du BUCOPA doit se dérouler du 20 Septembre au 22 Octobre 2022.
Le journal du Progrès s’en fait l’écho dans ses colonnes du 8 et du 18 Octobre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/industrie-nucleaire/enquete-publique-sur-le-scot-bucopa-articles-du-progres/

Retour sur les ronds-points antinucléaires du 17 Septembre

 

Cliquer sur l’article du Progrès

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/revue-de-presse-la-presse-en-parle/retour-sur-les-ronds-points-antinucleaires-du-17-septembre/

JONAGE, à évacuer en cas d’accident au Bugey !

Puisque les édiles locaux refusent d’aborder le sujet auprès de leurs concitoyens,  
Puisque le Maire de Jonage interdit toute action de sensibilisation,

l’association Sortir Du Nucléaire Bugey décide malgré tout de réaliser une action symbolique
en présence de la presse, en vue d’informer par ce biais la population.

Photo Progrès /Gabrielle GRÉCOURT

L’accident nucléaire a en effet toutes les raisons de générer des craintes auprès de la population riveraine avec cette centrale vieillissante, soumise à des incidents de fonctionnement de plus en plus récurrents et avec des contraintes climatiques de plus en plus sévères !

Mais pourquoi le maire de Jonage joue-t-il ainsi la politique de l’autruche ?

Voir ICI l’article de la journaliste Gabrielle GRÉCOURT du Progrès

ou ICI sur le site internet du Progrès (pour les abonnés)

ou encore ICI toujours sur le site du Progrès (pour les abonnés)

La conseillère régionale EELV Albane Colin (à gauche) était présente, ainsi que l’ancienne présidente de SDN Bugey Madeleine Chatard-Leculier et le président actuel de l’association Jean-Pierre Collet (à droite). Photo Progrès /Gabrielle GRÉCOURT

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/jonage-a-evacuer-en-cas-daccident-au-bugey/

Au Bugey, « Le Canard » se brûle les palmes dans les eaux chaudes du Rhône… et même FR3 et M6 se mouillent !

En réponse à notre Communiqué de presse du 18 Juillet dernier,
Le Canard enchaîné vole dans les plumes de la centrale du Bugey car il ne veut pas passer au court-bouillon…

Le Canard enchaîné du mercredi 27 Juillet 2022

L’occasion de soutenir une presse très indépendante !!!

Cliquer donc ci-dessus pour vous rendre sur le site du Canard

FR3 Rhône-Alpes a également été intéressé par le sujet :
voir ci-dessous l’interview de Jean-Pierre Collet de l’association SDN Bugey.

Aller au chrono 4′ 50″ pour accéder directement à l’interview

 

M6 a également fait un court reportage sur le réchauffement des eaux du Rhône par les réacteurs du Bugey,
dans son émission d’information « Le 12 45 » diffusée Mardi 2 Août :
voir ci-dessous l’interview de Jean-Pierre Collet de l’association SDN Bugey.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/centrale-nucleaire-bugey/au-bugey-le-canard-se-brule-les-palmes-dans-les-eaux-chaudes-du-rhone/

ZONE À ÉVACUER !

ZONE À ÉVACUER EN CAS D’ACCIDENT NUCLÉAIRE MAJEUR

Même s’il sera déjà trop tard, c’est l’injonction d’évacuation immédiate qui sera faite aux populations qui sont dans un périmètre de 20 km autour de la centrale du Bugey si un accident majeur vient à advenir sur l’un des 4 réacteurs nucléaires en fonctionnement sur le site.

C’est le message que les militants de Sortir Du Nucléaire Bugey veulent faire passer aux habitants qui vivent près de la centrale du Bugey en installant des panneaux explicites pour les interpeller.
Message d’information qui (même s’il reflète la réalité) ne semble pas plaire à quelques personnes, puisque certains panneaux « disparaissent »…

Reflet de la « politique de l’autruche » de certains citoyens qui préfèrent ne pas voir en face la catastrophique réalité.

Mais c’est vrai que le nucléaire fait peur… et il y a vraiment de quoi !!!

Même au-delà des ridicules 20 km décrétés par les autorités

Message que le Journal Le Progrès relaie dans ses colonnes avec cet article d’Henri Barth :

 

 

Message repris dans la presse locale avec cet article du Journal du Bugey / La Côtière le 28 Juillet :

Cliquer la photo pour lire l’article

 

Ainsi que dans cet article du Journal La Voix de L’Ain du 30 Juillet :

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/zone-a-evacuer-3/

Des banderoles déchirées !

On rêve d’un autre monde…

La Voix de l’Ain fait le point sur l’arrêt de la moitié du parc nucléaire :
28 réacteurs à l’arrêt
et pourtant, ce n’est pas le black-out en France…

Une invitation à réfléchir sur la question…

Le journal donne la parole à Jean-Pierre Collet et Joël Guerry de l’association « Sortir Du Nucléaire Bugey ».

On remarquera que la vérité n’est pas bonne à dire puisque les banderoles installées sur un rond-point ont été saccagées très vraisemblablement par des personnes favorables à cette énergie…

C’est le fruit d’un débat public qui n’existe pas sur la question : un homme à la tête du pouvoir décide seul de l’avenir énergétique de la France…

Et ceci, en misant quasiment tout sur une énergie particulièrement dangereuse, extrêmement coûteuse (financée au final par chaque citoyen),
ET dont l’impact sur le climat n’est pas sans incidence puisque le « 0% émission de carbone » est un argument fallacieux : extraction du minerai, enrichissement de l’uranium, transport et construction des centrales,… devraient être pris en compte car indispensables à la production électrique des centrales nucléaires.

Sans oublier la gestion des déchets qui se révèle ingérable, risquée, dispendieuse, et qui porte atteinte à l’environnement de la planète pour des millénaires…

Alors que le développement des énergies renouvelables, la sobriété énergétique pourraient apporter une alternative tout à fait crédible.

La démocratie voudrait que de tels enjeux, accompagnés d’une information complète et contradictoire, soient véritablement décidés par la majorité du peuple français !

   

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/banderoles-dechirees/

La plainte de Genève sur ICEDA rejetée par le Conseil d’État

Le Progrès, via l’article de Sébastien Colson, rappelle à tous ses lecteurs l’historique du contentieux qui oppose le canton de Genève et EDF, en cause le centre de retraitement des déchets nucléaires d’ICEDA.

À lire en cliquant ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La parole est donnée à Damien Abad (président du Conseil Départemental de l’Ain) qui reconnaît :
« Nous ne sommes pas béats devant le nucléaire, il y a des risques à circonscrire ».

Un aveu qui révèle la fragilité de la sécurité de l’industrie nucléaire toute entière »…

 

 

Joël Guerry, de l’association Sortir Du Nucléaire Bugey, dénonce, quant à lui, les dérives de cette industrie nucléaire en soutenant que « EDF a lancé cette installation sans la maîtriser ».

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/dechets-nucleaires-2/la-plainte-de-geneve-sur-iceda-rejetee-par-le-conseil-detat/

Lire plus