Catégorie : Actions de terrain

Dans cette rubrique sont répertoriées les différentes actions réalisées par le Collectif, les Associations ou les Militants sur le terrain : manifestations, informations, tractages, projections de films,…

TCHERNO-BUGEY…

Et si ça arrivait…?

Quand on sait l’âge des 4 réacteurs qui ont dépassé 40 ans…
Quand on voit le nombre d’incidents qui affectent ces réacteurs vieillissants…

On peut vraiment craindre le pire !

Ce mardi 26 avril 2022, Sortir Du Nucléaire Bugey a investi les entrées de ville et les ronds-points de Meximieux (Ain) pour rappeler le risque d’accident nucléaire.
C’était le triste anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine (il y a 36 ans)
et ça pourrait bientôt arriver au site nucléaire du Bugey.

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/tchernobugey/

La presse locale aux aguets sur le nucléaire : SDN Bugey aux avant-postes

Suite à l’action Ronds-Points organisée par SDN Bugey le 26 Mars , la presse locale donne la parole aux militants :

Pourquoi les militants anti-nucléaires demandent l’arrêt de la centrale du Bugey

Les militants de l’association Sortir du nucléaire Bugey ont organisé, samedi 26 mars, une action au rond-point de l’Oiselet à Bourgoin-Jallieu pour protester contre les projets de prolongation de durée de vie et de construction de centrales nucléaires. À deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle, ils souhaitaient interpeller les candidats à ce sujet. C’est ce que nous explique Philippe Lambersens coordinateur de l’association Sortir du nucléaire Isère.

Interview de Philippe Lambersens (Sortir Du Nucléaire 38)

Par Tim BUISSON (Montage Mégane GILLET) – 27 mars 2022 à 07:15

Pour lire l’article correspondant sur le site du journal Le Dauphiné, c’est ICI



 

Interview radiophonique par un journaliste de Radio Scoop, à propos des 50 ans de la centrale (plus exactement, de Bugey 1) : l’occasion de redire certaines choses évidentes concernant la lutte antinucléaire… :

Interview de Jean-Pierre Collet (SDN Bugey)

Ci-dessous, l’interview radiophonique tel qu’il a été repris sur le site de Radio Scoop :

LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU BUGEY A 50 ANS : EST-ELLE TROP VIEILLE ?

Vendredi 15 Avril – 11:50

Écologie La centrale nucléaire du Bugey. – © DR

La centrale nucléaire du Bugey à Saint-Vulbas, dans l’Ain, près de Lyon, fête son cinquantième anniversaire. Elle a été mise en service le 15 avril 1972.

Ce 15 avril, à la la centrale du Bugey, c’est précisément l’anniversaire du réacteur numéro 1, qui n’est plus en service depuis une vingtaine d’années.

Actuellement, trois des quatre réacteurs actifs, qui fêteront, eux aussi, leurs 50 ans prochainement, puisqu’ils datent de la fin des années 1970, sont à l’arrêt, pour des problèmes de corrosion, ou pour les visites décennales.

Quel niveau de sécurité à 50 ans ?

Il s’agit de grandes révisions obligatoires, effectuées, donc, tous les dix ans, qui impliquent 40.000 activités, plusieurs dizaines de milliers d’heures de contrôle, 4.000 personnes par jour et 250 millions d’investissements sur chaque réacteur.

Ces visites garantissent un haut niveau de sécurité, selon Pierre Boyer, le directeur de la centrale nucléaire du Bugey : « on investit beaucoup sur nos réacteurs pour améliorer la sûreté. Et encore une fois, l’année dernière, on a produit 10% d’électricité de plus que nos prévisions. On voit bien, avec les prix du gaz très élevés, l’importance d’avoir cet outil qui permet de garantir la souveraineté et l’indépendance énergétique de la France ».

Jean-Pierre Collet de l’association Sortir du Nucléaire Bugey ne partage pas cet avis : « Dans une centrale, on peut changer beaucoup de choses, c’est vrai. On peut changer des kilomètres de tuyauterie, on peut changer des vannes, mais on ne peut pas tout changer ! Il y a des organes essentiels, comme la cuve du réacteur, qui ne se change pas. C’est toujours la même cuve qui n’a pas été conçue pour durer 50 ou 60 ans ».

La cuve n’est pas le seul exemple : « il y a aussi l’enceinte de confinement elle-même, qui ne peut pas se changer », poursuit Jean-Pierre Collet. « On est très inquiet. On alerte sur le fait qu’on ne peut pas faire durer comme ça une installation industrielle indéfiniment, surtout quand elle est nucléaire ».

Le nucléaire est-il « propre » et « indépendant » ?

Pour Pierre Boyer, « on est une énergie bas-carbone, et c’est important avec les enjeux sur le climat. On redécouvre également tout l’intérêt d’avoir un parc nucléaire qui produit une électricité pas chère, et surtout, qui n’est pas liée aux prix du gaz ».

Pour lui, cela ne fait aucun doute, « les centrales nucléaires sont un formidable outil pour lutter contre le réchauffement climatique et pour assurer l’indépendance énergétique de la France ».

Des arguments contestés par les anti-nucléaires. Jean-Pierre Collet estime que « l’argument de l’indépendance énergétique ne tient pas du tout ! Le nucléaire, cela fonctionne avec de l’uranium qu’on importe en totalité du Kazakhstan, de l’Australie, du Niger. Si on importe l’uranium, c’est que l’on n’est pas indépendant. De plus, il est exploité dans des conditions déplorables en termes de respect de l’environnement et des populations ! Il y a des problèmes de pollution terribles, avec des contaminations ».

Et maintenant ?

Emmanuel Macron a annoncé la construction de six réacteurs EPR2, avec une option pour huit supplémentaires, soit quatorze au total.

Marine Le Pen veut construire vingt nouvelles centrales : cinq paires d’EPR dès cette année pour une mise en service en 2031, puis cinq paires d’EPR-2 pour 2036.

De leur côté, les experts-climat du GIEC affirment que le nucléaire n’est que le quatrième contributeur pour lutter contre le réchauffement climatique, loin derrière le solaire et l’éolien.

Pour lire cet article sur le site de Radio Scoop, c’est ICI.

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/la-presse-locale-aux-aguets-sur-le-nucleaire-sdn-bugey-aux-avant-postes/

Action Ronds-Points autour du Bugey pour dire STOP au nucléaire

Les militants se sont mobilisés le 26 Mars pour dire STOP au nucléaire en occupant des ronds-points de la région du Bugey.

Les militants de SDN Bugey occupent le Rond-Point d’Ambérieu

 

Les militants de SDN 38 occupent le Rond-Point de Bourgoin-Jallieu

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/action-rond-points-autour-du-bugey-pour-dire-stop-au-nucleaire/

Opération Ronds-Points antinucléaires le 26 Mars 2022

Venez nous rejoindre sur un rond-point de la région
pour manifester votre opposition
à la prolongation des 4 vieux réacteurs du Bugey
et à la construction de 2 nouveaux EPR.

Cette grande opération est destinée à rappeler à tous nos concitoyens les risques et les problèmes liés au nucléaire en particulier à Bugey.

Il faut en effet oublier le discours ambiant qui prône « à tout va », entre autre, la construction inévitable de nouveaux réacteurs EPR.
Les populations habitant la France et tous les autres pays du continent sont soumises aux risques catastrophiques que cette technologie délétère nous fait courir en permanence.
La situation dramatique qui se déroule actuellement en Ukraine devrait faire réfléchir tous nos élus à la dangerosité permanente que cette énergie engendre.

En cas « d’accident », nous serons TOUS concernés
et aucune solution miracle pour échapper au désastre qui en découlera.

La France, dotée du plus grand parc nucléaire européen, porte une lourde responsabilité sur la politique énergétique électrique qu’elle propose aujourd’hui et qu’elle envisage de mener pour les décennies à venir.

Les raisons spécifiques qui motivent cette mobilisation, plus particulièrement sur la région qui nous concerne (mais largement déclinables pour les autres centrales nucléaires françaises), sont décrites dans le document ci-dessous :

Vous pouvez télécharger ce document et l’imprimer (recto-verso) en cliquant ICI.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/operation-ronds-points-anti-nucleaires-le-26-mars-2022/

Commémoration Fukushima : l’occasion de redire « Stop au nucléaire »

L’association « Sortir Du Nucléaire Bugey » s’est mobilisée en souvenir de l’accident nucléaire de Fukushima (11 Mars 2011) pour rappeler combien le Nucléaire était une énergie dangereuse pour l’humanité.

Et qui plus est, pour les habitants qui vivent dans la région autour de la centrale du Bugey qui héberge 5 réacteurs nucléaires, dont 4 sont encore en service alors qu’ils ont dépassé les 40 ans de fonctionnement et que les incidents se multiplient, rendant leur fonctionnement de plus en plus aléatoire et dangereux.

Le nucléaire n’est en aucun cas une énergie d’avenir, et le projet de construire sur le site du Bugey 2 nouveaux réacteurs nucléaires EPR est une aberration à tous les niveaux.

Un certain nombre d’élus régionaux étaient au rendez-vous pour soutenir l’action des militants de l’association.

Quand Emmanuel Macron (et presque tous ceux qui veulent briguer le pouvoir à l’occasion des élections présidentielles très prochaines) comprendra-t-il qu’il enclenche la France dans une démarche vouée à la catastrophe ?

Serge Spadiliero du journal « Le Progrès » était sur place pour témoigner du message que les membres de l’association veulent faire passer aux habitants de la région.

Article consultable sur le site du Progrès ICI

 

La Voix de l’Ain a fait paraître également l’article suivant dans la presse locale :

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/commemoration-fukushima-loccasion-de-redire-stop-au-nucleaire/

Mobilisation antinucléaire sur le rond-point de Lagnieu

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron pour relancer à tout-va la France dans le cycle infernal de construction de nouveaux réacteurs nucléaires, les militants de SDN Bugey font connaître leur opposition et leur colère face à une telle décision.

Cliquer l’article pour le lire confortablement…

  

 

Au-delà de tous les problèmes de pollution et de dangerosité de cette filière nucléaire, les militants souhaitent dénoncer les arguments totalement fallacieux avancés par EDF, et repris sans état d’âme par le chef de l’état, pour faire passer cette énergie dans la taxonomie verte au niveau européen.

Décision du Président de la République, dans sa tour d’ivoire, sans qu’aucune instance démocratique n’ait eu voix au chapitre.

La presse locale, avec le journal « Le Progrès », était présente pour relayer l’événement aux habitants de la région dans ses colonnes.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/mobilisation-antinucleaire-sur-le-rond-point-de-lagnieu/

Valérie Pécresse attendue par un comité d’accueil antinucléaire à Oyonnax

À l’occasion de la venue de Valérie Pécresse à Oyonnax vendredi 28 janvier (invitée par Damien Abad),
SDN Bugey a organisé une action symbolique et visuelle devant Valexpo, pour redire qu’il était urgent de sortir du nucléaire.


Durant une heure et demie, une dizaine de militants ont arboré des banderoles sur lesquelles les visiteurs et les élus présents pouvaient lire :

ARRÊT IMMÉDIAT DES VIEUX RÉACTEURS    et    NON AUX NOUVEAUX RÉACTEURS EPR

Le Journal « Le Progrès » annonçait la manifestation

À cette occasion, SDN Bugey rappelle que malgré les dizaines de millions d’euros engagés avec le grand carénage pour tenter de poursuivre l’activité de l’installation jusqu’à 50 ans, la centrale du Bugey cumule incidents et pannes diverses, mettant ainsi de plus en plus en péril, la sécurité des travailleurs et des habitants de toute la région Auvergne Rhône-Alpes.

La voie du nucléaire choisie par le gouvernement actuel, ainsi que par Valérie Pécresse (qui, comme Damien Abad, semble vanter les mérites et les avantages de l’atome comme LA solution énergétique pour notre pays) nous engage dans une impasse totale à la fois financière, sanitaire et environnementale.

Pendant ce temps, nos amis européens font d’autres choix énergétiques, et prennent une avance considérable dans les énergies renouvelables.

Nous restons à la traîne et nos choix dans ce domaine, relèvent du siècle passé.
Il est temps de réagir, sans oublier le fait que les déchets radioactifs continuent à s’accumuler, sans que l’on sache véritablement quoi en faire…

De plus, SDN Bugey réaffirme qu’il est aberrant et irresponsable de construire deux nouveaux réacteurs EPR au Bugey, sachant que le chantier de Flamanville est un véritable fiasco (plus de 12 ans de retard, un budget initial passant de 3 milliards à plus de 20 milliards, des défauts majeurs de conception, des problèmes de soudure et un avis de l’ASN très réservé quant au futur fonctionnement « dit normal » de cette installation gigantesque… ).

Par ailleurs, les élus du département de l’Ain et ceux du conseil communautaire de la plaine de l’Ain ont appelé de leurs vœux à plusieurs reprises ce projet, pour mettre en avant la candidature du site du Bugey par rapport à celle du Triscastin également en lice.

Ces vœux, à nos yeux, sont contraires à toutes formes de démocratie car ces élus locaux n’ont pas été « choisis » pour engager l’avenir de la région AURA pour les 60 ans à venir.

D’autant que suite au récent sondage IFOP, demandé par le Réseau Sortir du Nucléaire, 58 % des Français se disent prêts à voter pour un candidat qui permettra à notre pays de sortir du nucléaire ( https://www.sortirdunucleaire.org/Sondage-la-majorite-de-la-population-prete-a ).

En ces temps de campagne présidentielle, Valérie Pécresse et Damien Abad seraient bien inspirés d’en prendre bonne note !

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/pecresse-attendue-par-un-comite-daccueil-antinucleaire-a-oyonnax/

CLI du Bugey – Intervention de SDN Bugey

 » … soutenir ce projet de construction de deux réacteurs EPR sur notre territoire, comme le font nos élus,
est un choix qui engage l’avenir de millions de personnes
dans un domaine aussi sensible et lourd de conséquences que le nucléaire.
Ce choix est définitivement inacceptable. »

En ce 9 Décembre 2021, se tenait une réunion publique de la CLI (Commission Locale d’Information) de la centrale nucléaire du Bugey.

Compte tenu du contexte :
– annonces d’Emmanuel Macron pour s’engager plus avant dans la construction de nouveaux EPR
– souhait des élus locaux pour accueillir deux de ces réacteurs nucléaires sur le site du Bugey

les membres de l’association Sortir du Nucléaire Bugey ont décidé de faire une intervention orale
pour faire valoir les différents arguments visant à s’opposer à ce projet.

Et pour manifester symboliquement leur opposition à un tel projet
les membres de l’association se sont tous levés au cours de cette déclaration.

Pour en lire le contenu, cliquer sur cette déclaration

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/cli-du-bugey-intervention-de-sdn-bugey/

Action Bourg-en-Bresse lors des assises nationales des départements

En ce 3 Décembre (et ce, durant 3 jours), se sont tenues à Bourg-en-Bresse, au Parc des Expositions, les assises nationales des départements avec plus d’un millier de congressistes venant de tous les départements de France.

SDN Bugey a donc profité de cet évènement pour rappeler son opposition aux nouveaux réacteurs EPR et, plus généralement, à l’énergie nucléaire.

Nous étions 5 et nous avons déployé deux banderoles.
Il était bien entendu interdit d’être devant le Parc des Expositions, mais nous avons pu nous positionner sur le boulevard de Brou qui conduit vers le parc des expositions, le but étant d’être vus par les congressistes qui allaient au parc des expositions, la séance de ces assises démarrant à 10 h.

Nous avons été accueillis sur le parking de rendez-vous, derrière l’église de Brou, par deux personnes des renseignements généraux : normal, nous les avions prévenus.
En revanche, en nous rendant vers le boulevard de Brou, sont venus vers nous une dizaine de policiers en civil (avec brassard police) et en uniforme pour un contrôle d’identité.
Ils ont été sympas, mais deux policiers auraient suffi pour ce contrôle…
Enfin, ils devaient penser qu’on serait une centaine !

Nous avons finalement atteint notre objectif puisque nous avons été vus par des congressistes et beaucoup d’autres automobilistes.

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/action-bourg-en-bresse-lors-des-assises-nationales-des-departements/

12 ronds-points et 29 banderoles : une action forte de Stop Bugey pour dire « Stop au nucléaire ! »

 

La presse locale se fait l’écho d’une vaste opération
« banderoles antinucléaires »
sur les ronds-points proches de la centrale nucléaire du Bugey.

 

Article paru dans le Journal du Bugey / La Côtière

Alors que vient tout juste de sortir l‘étude « Futurs énergétiques 2050 » de RTE (Réseau de Transport de l’Électricité) sur les 6 scénarios envisageables pour garantir l’approvisionnement électrique de la France en 2050, les militants antinucléaires de Sortir du Nucléaire Bugey ont réalisé une grande opération de sensibilisation du public en disposant une trentaine de banderoles sur 12 ronds-points proches de la centrale : effet garanti !

 

Article de La Voix de l’Ain – Édition Bugey

 

CE QUI EST CERTAIN, contrairement à ce l’on peut entendre de la part de nos dirigeants et de la très grande majorité de nos élus, de quelque bord qu’ils soient, c’est que :

LE NUCLÉAIRE NE SAUVERA PAS LE CLIMAT !

et que l’avenir passe par les énergies renouvelables et la sobriété énergétique.

 

D’où la nécessité de flécher les investissements sur ces filières,

et NON, et ce quels que soient les types de réacteur, sur une énergie nucléaire :
  • dangereuse et mortifère (rappelons que le risque zéro n’existe pas) : un accident aura un impact gravissime sur des millions de personnes
  • polluante sur toute la chaîne : de l’extraction jusqu’à la production, en passant par les phases d’enrichissement de l’uranium et les nombreux et longs transports, et par là même
    EN AUCUN CAS  « 0% ÉMISSION DE CO2 » (comme matraqué par EDF)
  • catastrophique en ce qui concerne l’impossible gestion des déchets nucléaires qui vont porter atteinte aux générations futures pendant des siècles et des millénaires pour certains.

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/actions/12-ronds-points-et-29-banderoles-une-action-forte-de-stop-bugey-pour-dire-stop-au-nucleaire/

Lire plus