Sep 21 2017

CONFERENCE  » LE DESSOUS DES CARTES »

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/non-classe/conference-le-dessous-des-cartes/

Juil 29 2017

Le 31 juillet 1977, V. MICHALLON est mort à CREYS MALVILLE

CommuniquéCommémorationVital40ans07_2017 g

 

L’Association Sortir du Nucléaire BUGEY, se souvient….

 

Il y a 40 ans, le 31 juillet 1977, Vital MICHALON, un professeur de physique de 31 ans perdait la vie au lieu-dit « Le Devin » à Faverges sur la commune de Creys-Malville dans l’Isère.

 

Vital était venu, comme 60 000 manifestants, exprimer son opposition au surgénérateur nucléaire « Superphénix » alors en construction.   Il a été tué par le souffle de l’une des nombreuses grenades offensives tirées par les 5000 gardes mobiles, CRS et gendarmes, mobilisés pour la circonstance.

 

Pour le pouvoir politique de l’époque, maître d’ouvrage du gigantesque programme nucléaire engagé en 1974, il s’agissait de « frapper fort ». Il fallait, quoi qu’il en coûte, faire taire une contestation grandissante. Ainsi, une quinzaine de jours avant le rassemblement, un vaste secteur autour du chantier avait été occupé par les forces de l’ordre engendrant un véritable état de siège pour les habitants de la zone.

 

Le jour de la manifestation, l’ordre avait été donné de ne rien céder aux manifestants. Ce qui avait fait dire au préfet de l’Isère, René JANNIN – ancien préfet de police à Alger durant la guerre d’Algérie- : « s’il le faut, je ferai ouvrir le feu sur les contestataires ». C’est ce qu’il fit et c’est ainsi que Vital Michalon, militant pacifique, fut tué.

En cet instant de mémoire, notre pensée va aussi à Michel GRANDJEAN, amputé d’une jambe, Manfred SCHULZ, amputé d’une main et à la centaine de blessés de ce 31 juillet 1977.

 

Après de multiples avaries et incidents, ce Superphénix qui aura fonctionné seulement    30 mois en 11 ans et qui a couté 12 Milliard d’Euros, sans compter le démantèlement, fut définitivement mis à l’arrêt par un décret du 30 décembre 1998.

Pour que cette expérience « très dangereuse », ce gâchis humain et financier, ne se renouvelle pas, nous appelons nos dirigeants actuels à prendre les décisions qui s’imposent :

– la fermeture immédiate des centrales vieillissantes et dangereuses comme celle de Bugey

– l’abandon du projet EPR à Flamanville dont la cuve du réacteur n’est pas conforme

– l’abandon du projet Astrid réacteur à neutrons du CEA petit frère de Superphénix

-l’arrêt de l’armement atomique

 

Rappelons que   les installations nucléaires civiles ou militaires ont un énorme potentiel destructeur pour notre planète, pour l’humanité.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/communiques-de-presse/le-31-juillet-1977-v-michallon-est-mort-a-creys-malville/

Juil 02 2017

ORP MONTALIEU VERCIEU

Samedi 1 juillet 2017 de 9  à 12 heures , sur le rond point de la RD 1075  à Montalieu Versieu, des membres de SDN Bugey ont manifesté,  pour la fermeture de la centrale,  .

JPC et GP

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/orp-montalieu-vercieu/

Mai 25 2017

LOYETTES le 23 mai 2017

Dans l’après midi du 23 mai 2017 à proximité de LOYETTES

JP .C et G .P

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/loyettes-le-23-mai-2017/

Avr 23 2017

MANIFESTATION GENEVE 26 AVRIL

http://www.lemanbleu.ch/fr/News/Fin-de-la-vigie-nucleaire-devant-l-OMS.html

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/manifestation-geneve-26-avril/

Avr 22 2017

MANIFESTATION A GENEVE 26 AVRIL

– 12 h devant le consulat de France pour la fermeture de Bugey
– 15 h 30 inauguration stèle victime du nucléaire devant l’Organisation Mondiale de la Santé
– 18 h manifestation de la Place des Nations jusqu’au Monument National (au Jardin Anglais).
Allons nombreuses et nombreux apporter notre soutien à ces actions qui nous concernent directement avec la demande de fermeture de la centrale du Bugey.
Possibilité de covoiturage depuis Ambérieu en Bugey (me contacter) et aussi voyage en train :
– aller : Ambérieu 8 h 59 et Genève 10 h 28
– retour : Genève 19 h 29 et Ambérieu 20 h 56

JP C et GP

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/manifestation-a-geneve-26-avril/

Mar 31 2017

Manifestation 18 mars 2017 à Lyon

Vidéo tournée par ATTAC Mâcon

Place Louis PRADEL

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/manifestation-18-mars-2017-a-lyon/

Mar 08 2017

Rencontre avec les sinistrés de l’accident nucléaire de Fukushima

Projection du Film Munen (47min)

Jeudi 23 mars à 20h30, MJC d’Ambérieu

Mardi 21 mars à 20h00 au Navire à Valence

Mercredi 22 mars à 18h00 Bibliothèque centre ville à Grenoble

Film d’animation réalisé par ces habitants et les sapeurs pompiers intervenus lors de la catastrophe

Namie est une ville située à quelques kilomètres de la centrale de Fukushima Daiichi. Le 11 mars 2011, suite à l’accident nucléaire, les sapeurs pompiers de Namie ont du renoncer à la mission de secours alors qu’ils savaient que des victimes du tremblement de terre et du tsunami attendaient leur aide sous les décombres.
« Munen (Remords) » a été créé afin de faire connaître les vécus et les émotions de ces sapeurs pompiers.
Nombreux victimes de l’accident nucléaire de la ville de Namie ont participé à sa création. Munen, issu du théâtre d’images accompagnées d’un récit (kamishibai), est un dessin animé qu’on peut qualifier presque « fabriqué à la main » par des victimes, notamment par l’équipe de conteurs de la ville de Namie.
Divers expériences des sinistrés collectées durant des séances de performances de contes ont été également intégrées dans le film.
Munen montre les expériences personnelles équivoques et des situations opaques qui ébranlent l’existence humaine. Vous pouvez découvrir des conséquences humaines et sociales de la catastrophe nucléaire, très différentes de celle des désastres naturels.

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/non-classe/rencontre-avec-les-sinistres-de-laccident-nucleaire-de-fukushima/

Mar 04 2017

Etat des sites nucléaires aux portes de Lyon

Cette conférence a été présentée, dans le cadre du salon Primevère, le 4 mars 2017 par Patrick MONNET, Joël GUERRY et Roland DESBORDES, représentants respectivement les associations Rhône-Alpe Sans Nucléaire, Sortir du Nucléaire Bugey et CRIIRAD. La présentation accessible ici concerne plus spécifiquement la centrale nucléaire du Bugey et la plaque tournante de déchets nucléaires ICEDA en construction à proximité immédiate de la centrale.

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/non-classe/etat-des-sites-nucleaires-aux-portes-de-lyon/

Fév 21 2017

Le 18 mars à Lyon

Les quatre vieux réacteurs du Bugey

Un danger permanent

Exigeons l’arrêt immédiat

La centrale nucléaire du Bugey aux portes de Lyon a presque 40 ans d’âge comme celle de Fessenheim. Cette centrale est vieille, elle était prévue pour un fonctionnement pendant 30 ans.

4 vieux réacteurs sont encore en fonctionnement et le centre ICEDA « plaque tournante » de déchets nucléaires sera bientôt en service.

Un danger permanent pour toute la région lyonnaise.

Les incidents se succèdent : fuites radioactives à répétition, des vannes qui dysfonctionnent, des appareils de mesure défectueux, etc. Le réacteur 5 avec une enceinte de confinement non étanche ne satisfait plus aux normes de sûreté nucléaire : il est à l’arrêt depuis 1 an et demi. Les réacteurs 2, 3 et 4 comportent des pièces non conformes à la sûreté, suite aux falsifications des fabricants (Creusot Forges et Japan Casting and Forging Corporation). La sûreté nucléaire n’est qu’un mythe.

Cette centrale comme toutes les autres rejette en permanence des produits radioactifs et chimiques qui contaminent notre environnement.

Les conditions d’un accident grave sont réunies …

Le nucléaire nous menace et nous ruinera.

Comme toute l’industrie nucléaire, EDF est en grande difficulté financière. L’arrêt d’un réacteur pour maintenance, c’est une perte de plus d’un million d’euros par jour.

EDF privilégie de plus en plus la production au détriment de la sûreté.

En janvier, l’Autorité de Sureté Nucléaire en acceptant le redémarrage du réacteur 4 comportant de graves malfaçons, a renié son rôle et a cédé à la pression d’EDF.

En cas d’accident au Bugey, le nuage radioactif sera sur Lyon en quelques minutes, les rejets radioactifs arrivés dans le Rhône pollueront les réserves d’alimentation en eau potable pour Lyon en quelques heures !!! On ne pourra pas évacuer les millions de Lyonnais touchés ; la plupart devront vivre en zone contaminée, les enfants avec des dosimètres comme à Fukushima.

Sommes-nous prêts à l’accepter ? NON

Nous exigeons l’arrêt immédiat de la centrale du Bugey et nous vous appelons à agir pour éviter une catastrophe nucléaire.

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/le-18-mars-a-lyon/

Articles plus anciens «