Archives de l’étiquette : poubelle nucléaire

Mai 16 2013

Une poubelle de déchets radioactifs à St Vulbas, le saviez-vous ?

Poubelle-nucléaire-ICEDA-stvulbas

Plus d'info sur ICEDA

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/une-poubelle-de-dechets-radioactifs-a-st-vulbas-le-saviez-vous/

Juin 21 2012

Convois EDF d’une cuve radioactive jusqu’a BUGEY

SDN 26/07 – Communiqué de presse 20 juin 2012 19h

Mercredi 20 juin 15h 30 à hauteur de Montelier sur la D538 un convois EDF traverse le village à faible vitesse 20km/h et provoque un bel embouteillage. Les militant-e-s de Sortir du Nucléaire 26/07 avisé par des riverains de Chabeuil constate qu’Alixan est également traversé par ce convois exceptionnel. Il est précédé par un véhicule et des motards de la gendarmerie et suivi par autant de force de l’ordre auquel il faut ajouter plusieurs véhicules et Motards d’EDF.

convois radioactif EDF - Bugey

 

 

 

 

 

Rattrapé au pont des Allobroges à Romans, on peut constater que la remorque supportant la cuve radioactive est extrêmement lourde puisqu’il faudra que le véhicule de tête use d’un treuil pour la tirer à la sortie du pont.

convois radioactif EDF - Bugey

 

 

 

 

 

L’affiche apposée sur la cuve indique une radio activité de 64 400 Mgb (megabecquerel ) ce qui rend ce trafic particulièrement dangereux en cas d’accident.

Cuve_transport EDF radioactif_bugey

 

 

 

 

 

Mesuré à une distance de 4 mètres par un radiamètre la cuve ne présente pas une forte activité de rayonnement.

convois radioactif EDF - Bugey

 

 

 

 

 

Ce premier danger écarté il n’en reste pas moins que la traversée de villages et de villes comme Romans sur un trajet (probablement du Tricastin vers la centrale du Bugey) constellé de bourgs et de villages, présente une situation dangereuse pour les populations. La route (la D538) est déjà l’itinéraire de prédilection du trafic de combustible enrichi et de Mox entre l’usine Georges Besse du Tricastin et la FBFC de Romans. Ce convoi n’est d’ailleurs pas le premier du genre un autre similaire avait déjà été signalé à la fin mai 2012.

Le Valentinois est constamment traversé par des convois radioactifs : Trains de combustibles irradiés hautement radioactif, transports par camions d’uranium enrichi, de déchets radioactifs, et maintenant des convois exceptionnels à forte activité radioactive. Ni les riverains, ni les élus locaux

 

ne sont avisés de ces traversées. En cas d’accident aucune mesure d’urgence n’est prise pour protéger les populations, des heures se passeront avant de pouvoir éloigner les riverains.

Sortir du Nucléaire Drôme Ardèche renouvelle son adresse à tous les élus et maires de la vallée du Rhône afin qu’ils exigent de la préfecture une information du passage de convois, qu’il exigent une préparation de la population à un accident nucléaire provoqué par ce type de transport, qu’ils exigent enfin de pouvoir user de leur droit de refus d’être traversé par des convois radioactifs.

Pour SDN 26/07

Christine Malfay Régnier

Dominique Malvaud 06 72 07 76 42

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/convois-edf-cuve-radioactive-bugey/

Juin 16 2012

Ouverture enquête publique PLU St Vulbas pour ICEDA

L’enquête publique se déroule en mairie du 18 juin au 20 juillet, aux heures et aux jours habituels d’ouverture.

Les mardis, mercredis, vendredis, samedis de 9h à 11h30, ainsi que les mardis de 16h30 à 18h et les jeudis de 14h à 16h30.

Le commissaire enquêteur recevra le public en mairie : 

  • Lundi 18 juin de 14h à 17h
  • Mercredi 20 juin de 9h à 12h
  • Mardi 26 juin de 15h à 18h
  • Samedi 7 juillet de 9h à 12h
  • Vendredi 20 juillet de 9h à 12h

Pendant toute la durée de l’enquête, les observations sur le dossier pourront être consignées sur le registre d’enquête déposé en mairie. Elles pourront également être adressées par écrit au commissaire enquêteur à l’adresse du lieu où se déroule l’enquête publique.

Merci à chaque militants et sympathisants de se rendre au rendez-vous ci-dessus, d'écrire et de dire ce que vous pensez de ce projet dans le cahoier et devant le commissaire enquêteur. Mais aissi d'envoyer le plus de courrier plossible argumentant contre le premier projet de "poubelle nucléaire" made in France !

ICEDA, St vulbas, EDF


Article Le Journal du Bugey du 14 au 20 juin 2012

Les représentants du réseau “Sortir du nucléaire”, estiment qu’une nouvelle offensive est menée afin de poursuivre la construction du site de stockage de déchets radioactifs dans la Plaine de l’Ain. Ils ont organisé une réunion publique pour tenter d’alerter la population au sujet d’une révision du PLU de St-Vulbas, qui vise à autoriser la poursuite des travaux menés par la
centrale nucléaire.

Il y a quelques mois, la nouvelle avait fait grand bruit. ERDF se voyait contraint de stopper sur le champ tous les travaux de son chantier ICEDA (Installation de conditionnement et d’entreposage des déchets activés), suite à une annulation du permis de construire par le tribunal administratif de Lyon.
Cette décision de justice intervenait suite à une plainte déposée en avril 2010, par un horticulteur voisin utilisant depuis des années la vapeur d’eau tiède issue du fonctionnement de la centrale, pour tempérer ses serres. Ce dernier, gérant de la Société des serres à St-Vulbas, s’était opposé à la construction du site, estimant qu’il était de nature à porter préjudice à son activité. Et le tribunal a effectivement ordonné la suspension des travaux, au motif principal que le Plan Local d’Urbanisme de St-Vulbas n’est pas respecté.

Le tribunal a justifié que l’activité d’entreposage des déchets n’était pas celle initialement prévue par le PLU de St-Vulbas, qui se limitait à accorder l’autorisation d’exploitation d’une centrale nucléaire sur son territoire. En outre, le Plan Local d’Urbanisme de St-Vulbas mentionne clairement que “sont interdites les occupations et utilisations du sol non liées et nécessaires à l'activité de la centrale nucléaire”.
Se basant sur ces textes, le juge du tribunal administratif avait donc estimé que le chantier en cours était une infraction au PLU en vigueur dans la commune. Un jugement allant à l’encontre du permis de construire accordé le 22 février 2010 par le préfet de l’Ain, validé 2 mois plus tard par le premier ministre François Fillon.
Depuis, ERDF s’est donc plié à la décision de justice en interrompant le chantier.

obtenir une révision du PLU de la commune est apparu comme la solution la plus simple pour l’exploitant nucléaire afin de reprendre ses travaux. C’est chose faite, puisque les élus communaux qui en 2008 avaient émis un avis défavorable à l’implantation du site de stockage, ont cette fois changé leur fusil d’épaule. Le 29 mai dernier, le maire Marcel Jacquin a ainsi ordonné l’ouverture d’une enquête publique sur le projet de révision simplifiée du Plan local d’urbanisme “nécessaire à l’évolution des installations et à la réalisation de nouvelles constructions en lien avec la production d’énergie…”

Lors de la réunion organisée à St-Vulbas par le réseau Sortir du nucléaire, il a d’ailleurs été invité à s’exprimer sur ce choix. Plusieurs choses semblent avoir pesé dans la balance, comme la volonté affichée par ERDF de mettre en place sa force d’action rapide du nucléaire, de construire un centre de restauration, de formation aussi… Le maire semble estimer, en outre, que compte tenu de l’ampleur du projet, et de ses enjeux, le véritable pouvoir décisionnaire de la commune demeure de toute façon bien illusoire. Un discours accueilli avec un certain scepticisme de la part d’une grande partie de l’assistance, en particulier des habitants de St-Vulbas présents ce jour-là, qui sont désormais invités à aller transmettre leurs doléances durant la durée de l’enquête publique.

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/ouverture-enquete-publique-plu-stvulbas-iceda/

Jan 07 2012

Centre de stockage de déchets nucléaires ICEDA : Le permis de construire annulé

Le tribunal administratif de Lyon a annulé vendredi le permis de construire d’Iceda, en construction sur le site de la centrale nucléaire de Saint-Vulbas. EDF annonce l’arrêt du chantier.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/iceda-permis-construire-annule/

Jan 06 2012

GUEUGNON : LE PARKING DU STADE RADIOACTIF !

C’est la Criirad, laboratoire indépendant spécialiste de la radioactivité en France qui révèle la première l’affaire en 2007. L’aiguillon de la filière nucléaire française met les pieds dans le plat gueugnonnais, lorsqu’elle constate des mesures « 20 fois supérieures » à la normale, autour de l’ancien site d’Areva et notamment sur le parking du stade de football de Gueugnon.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/dechets-nucleaires-2/gueugnon-parking-radioactif/

Déc 16 2011

Plongée au cœur du centre de retraitement des déchets de la Hague

Baisser la part du nucléaire, d’accord. L’abandonner, certainement pas. C’est en substance ce qu’il ressort du rapport de l’office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST) sur « l’avenir de la filière nucléaire en France » publié ce 15 décembre. A une condition toutefois : que la sûreté soit assurée et même renforcée, insistent les rapporteurs.

 

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/dechets-nucleaires-2/plongee-au-coeur-du-centre-de-retraitement-des-dechets-de-la-hague/

Déc 16 2011

L’usine de retraitement de la Hague est-elle sûre ?

Une piscine de La HagueAlors que l’attention est focalisée sur la sûreté des centrales nucléaires, des experts pointent du doigt les failles de l’usine de retraitement des combustibles nucléaires de La Hague, qui concentre la plus grande radioactivité d’Europe. Revue des points qui posent question.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/dechets-nucleaires-2/retraitement-lahague-securite/

Déc 01 2011

Bugey, futur poubelle des vieux réacteurs français ?

La centrale du Bugey sera-t-elle la poubelle des vieux réacteurs français ?

dechets-nucleaires-greenpeaceNucléaire / La construction d’un entrepôt de déchets radioactifs sur le site de la centrale du Bugey a fait débat, mardi matin, devant le tribunal administratif de Lyon. Dans un contexte particulier : celui de (dés-) accords entre le PS et Europe Ecologie Les Verts sur l’avenir du nucléaire civil en France. L’issue de cette audience, qui devrait être connue d’ici un mois, pourrait infléchir nettement la teneur de ces échanges à gauche.

La centrale du Bugey, qui date des années 60, comporte cinq tranches nucléaires, dont une, Bugey 1, à l’arrêt depuis 1994, est la « tête de série » des réacteurs nucléaires français promis au démantèlement. Cet entrepôt, appelé Iceda et dont le gros œuvre est achevé, est destiné à recevoir les restes contaminés des réacteurs de première génération (graphite-gaz) des centrales de Bugey, Brennillis, Saint-Laurent, Chinon, Chooz, plus l’ex-Superphénix de Creys-Malville. Soit un bâtiment de 8000 m2 capable d’abriter 2000 tonnes de déchets, eux-mêmes coulés dans des blocs de béton.

Officiellement, il ne s’agit pas d’un stockage, mais d’un « entreposage », prévu sur cinquante ans… En espérant qu’une autre destination, définitive, soit trouvée d’ici là.

poubelle nucleaireL’homme n’est pas un militant anti-atome : c’est un horticulteur qui utilise l’eau tiède produite par la centrale pour tempérer ses serres. En revanche, il déclare :

« C’est une chose de valoriser cette source de chaleur, une autre d’être à côté d’une poubelle nucléaire, notamment en terme d’image vis à vis des clients ».

Devant le tribunal, la passe d’armes s’est concentrée sur l’interprétation des règles d’urbanisme de la commune de Saint-Vulbas, qui interdisent « toutes les occupations et utilisations du sol non liées et nécessaires à la centrale nucléaire ».
Me Vincent Lacroix, avocat du riverain, soutient :

« Il s’agit d’un changement total du projet, le site n’a pas vocation à recevoir les déchets de déconstruction de neuf réacteurs ».

Pas du tout, a rétorqué EDF, par le biais de son avocat Jean-Nicolas Clément :

« On ne peut pas séparer l’activité d’une centrale de son démantèlement. Sans l’Iceda, on ne saura pas quoi faire des déchets ».

L’horticulteur a reçu à l’audience un appui de taille. Le rapporteur public (magistrat indépendant chargé de dire le droit) a estimé que le centre d’entreposage relevait bien d’« un projet d’envergure nationale », contraire au plan local d’urbanisme, donc illégal. Or, les avis du rapporteur public sont généralement suivis par le tribunal.ICEDA Bugey 3D

La décision, qui devrait être rendue à Lyon fin décembre, est d’autant plus attendue, en France mais aussi en Suisse, qu’un autre recours contre la construction de l’entrepôt de déchets radioactifs au Bugey, introduit l’an dernier devant le Conseil d’Etat, n’a lui, toujours pas été examiné.

 

 

 

 

 

 

Source: http://www.rue89lyon.fr/2011/11/30/centrale-bugey-poubelle-vieux-reacteurs-francais/

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/iceda/bugey-poubelle-nucleaire/