«

»

Mar 22 2013

Imprimer ce Article

Nouveau convoi GFN de déchets radioactifs traversant l’ain

Ce matin vers 9h20, un convoi nucléaire a tenté de traverser, le plus discrètement possible, une partie de l'ain prouvant une fois de plus que la transparence n’est pas de mise au pays du nucléaire.

Ce convoi a été aperçu à la sortie de Pont d'ain. Il s'agit du même type de convoi EDF cad GFN (Go Fast Nuclear) suivi l'année dernière et transportant des déchets radioactifs, poussé et tracté par 2 camions EDF et provenant certainement du Tricastin. La cuve annoté "classe 7" relative aux matières radioactives affichait 22 000 méga becquerels (l'année dernière c'était 64 000 méga becquerels). Cette cuve pourrait transporter les couvercles irradiés des réacteurs du Tricastin. Le chargement pèserait 100 tonnes et aurait 5m de diamètres.

Même si ce transport émet peu de radioactivité, il en émet quand même et ce, à proximité des populations qui n'ont rien demandé ! Cela constitue tout de même un transport de déchet radioactif particulièrement dangereux en cas d'accident (pollution en cas de renversement des déchets dans l'environnement).

Partie de la Drôme, il va sans doute être acheminé à Soulaines sur le site de l'Andra pour y être entreposé, découpé et stocké pour faire baisser la radioactivté.

Le transport des couvercles de cuve de réacteur – ANDRA

En octobre 2001, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné son accord pour que les couvercles de cuve issus des réacteurs des centrales nucléaires EDF soient stockés au centre de stockage de déchets de faible et moyenne activité de l'Aube.

Depuis juillet 2004, ces colis très volumineux sont transportés, sous la responsabilité du producteur (comme les autres colis), par la route sous forme de convoi exceptionnel escorté par la Gendarmerie Nationale. Pendant leur transport, les couvercles sont contenus dans une enveloppe de confinement et une enveloppe de transport (retirée avant dépose du colis dans l'ouvrage de stockage) afin d'assurer une protection biologique contre les rayonnements.
A leur arrivée dans l'ouvrage de stockage, ces colis sont confinés dans une gangue de mortier, comme les autres colis de déchets radioactifs à enveloppe métallique stockés sur ce centre.

Mesurant 5,5 mètres de diamètre, hors enveloppe de transport, et pouvant peser jusqu'à 120 tonnes, ces colis hors norme seront reçus au Centre de stockage FMA de l'Aube dans les ouvrages de stockage spécialement conçues pour les recevoir, au rythme de 6 par an, jusqu'en 2014.
 

Sortir du Nucléaire Bugey s'oppose à toute utilisaton d'itinéraires routiers traversant les agglomérations pour les transports de déchets radioactives, nous exigeons une information préalable des élus et des populations riveraines.

Nous pensons qu'avec le projet ICEDA à Bugey ce genre de convoi ne sera pas 6 par an mais 10 par mois si on en croit le projet d'étude tel que présenté l'année dernière.

Nous pensons que ce genre de transport ne doit pas se "banaliser" et être ignoré des riverains et habitants. Ce transport n'est pas anodin comme semble le faire croire EDF.

Nous pensons que les élus et les populations doivent être systématiquement consultés pour ces types de transports.

Nous pensons que l'industrie nucléaire est une industrie du passé, dangereuse pour l'homme et son environnement. Les faits nous donnes malheureusement raison !

Les citoyens de l'ain ont encore le choix de faire entendre leur voix contre le projet ICEDA (actuellement arrêté) et les futurs conséquences des convois de camions et des pollutions avenir.

STOP BUGEY – STOP ICEDA – STOP NUCLAIRE

Il est temps d'actionner le bouton d'arrêt d'urgence avant Bugeyshima et de mettre en place la transition énergétique

Rejoignez SDN Bugey pour faire entendre votre voix.

Voir aussi l'article de notre ami Olivier Cabanel

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/nouveau-convoi-gfn-dechets-radioactifs-ain/