Valérie Pécresse attendue par un comité d’accueil antinucléaire à Oyonnax

À l’occasion de la venue de Valérie Pécresse à Oyonnax vendredi 28 janvier (invitée par Damien Abad),
SDN Bugey a organisé une action symbolique et visuelle devant Valexpo, pour redire qu’il était urgent de sortir du nucléaire.


Durant une heure et demie, une dizaine de militants ont arboré des banderoles sur lesquelles les visiteurs et les élus présents pouvaient lire :

ARRÊT IMMÉDIAT DES VIEUX RÉACTEURS    et    NON AUX NOUVEAUX RÉACTEURS EPR

Le Journal « Le Progrès » annonçait la manifestation

À cette occasion, SDN Bugey rappelle que malgré les dizaines de millions d’euros engagés avec le grand carénage pour tenter de poursuivre l’activité de l’installation jusqu’à 50 ans, la centrale du Bugey cumule incidents et pannes diverses, mettant ainsi de plus en plus en péril, la sécurité des travailleurs et des habitants de toute la région Auvergne Rhône-Alpes.

La voie du nucléaire choisie par le gouvernement actuel, ainsi que par Valérie Pécresse (qui, comme Damien Abad, semble vanter les mérites et les avantages de l’atome comme LA solution énergétique pour notre pays) nous engage dans une impasse totale à la fois financière, sanitaire et environnementale.

Pendant ce temps, nos amis européens font d’autres choix énergétiques, et prennent une avance considérable dans les énergies renouvelables.

Nous restons à la traîne et nos choix dans ce domaine, relèvent du siècle passé.
Il est temps de réagir, sans oublier le fait que les déchets radioactifs continuent à s’accumuler, sans que l’on sache véritablement quoi en faire…

De plus, SDN Bugey réaffirme qu’il est aberrant et irresponsable de construire deux nouveaux réacteurs EPR au Bugey, sachant que le chantier de Flamanville est un véritable fiasco (plus de 12 ans de retard, un budget initial passant de 3 milliards à plus de 20 milliards, des défauts majeurs de conception, des problèmes de soudure et un avis de l’ASN très réservé quant au futur fonctionnement « dit normal » de cette installation gigantesque… ).

Par ailleurs, les élus du département de l’Ain et ceux du conseil communautaire de la plaine de l’Ain ont appelé de leurs vœux à plusieurs reprises ce projet, pour mettre en avant la candidature du site du Bugey par rapport à celle du Triscastin également en lice.

Ces vœux, à nos yeux, sont contraires à toutes formes de démocratie car ces élus locaux n’ont pas été « choisis » pour engager l’avenir de la région AURA pour les 60 ans à venir.

D’autant que suite au récent sondage IFOP, demandé par le Réseau Sortir du Nucléaire, 58 % des Français se disent prêts à voter pour un candidat qui permettra à notre pays de sortir du nucléaire ( https://www.sortirdunucleaire.org/Sondage-la-majorite-de-la-population-prete-a ).

En ces temps de campagne présidentielle, Valérie Pécresse et Damien Abad seraient bien inspirés d’en prendre bonne note !

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/actions/pecresse-attendue-par-un-comite-daccueil-antinucleaire-a-oyonnax/