Archives de l’étiquette : bure

Mai 01 2013

Le collectif « Bure Zone Libre » appelle au Boycott du débat public sur CIGEO !

Le collectif "Bure Zone Libre" appelle au boycott du débat public sur CIGEO qui se tiendra du 15 mai au 15 octobre.

 

Cigeo c'est quoi ?

Un projet ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs) . Un démentiel projet d'enfouissement de déchets radioactifs haute et moyenne activités à vie longue (a peine 4% du volume total des déchets qui contient 99% de la radioactivité ! ), un terminal ferroviaire pour 100 000 wagons CASTOR (estimation andra), un site de stockage en surface, une usine (et ses cheminées !) pour la préparation des "colis", des puits gigantesques pour l'aération du souterrain de 15km² prévu pour recevoir les rebuts de la folie nucléaire !

 

Pour nous ce sont des pollutions radioactives "autorisées" , des risques nucléaires majeurs (accidents, fuites, etc…), la nucléarisation de la région qui ira de paire avec sa militarisation, la disparition de terres agricoles, une forêt rasée, en résumé la condamnation définitive de toute une région, tout ça pour permettre à l'industrie nucléaire de se pérenniser en se débarassant de son fardeau : ses déchets.

 

Pourquoi ?

Selon les nucléocrates, pour protéger les générations futures, par principe de précaution… alors que la France continue tête baissée dans le nucléaire, allant même jusqu'à exporter des EPR en Inde, du mox au Japon, etc…  ou même faire la guerre au Mali !

 Cyniques foutaises ! 

 

Par quels moyens ?

En s'implantant dans une région peu peuplée, sinistrée économiquement,  grâce aux mensonges (laboratoire, géothermie, géologie, etc…) et au fric, beaucoup de fric ! Des centaines de millions d'euros, il n'en fallait pas plus pour endormir les institutions locales (mairies, conseil général, codecom, etc), tenues essentiellement par ces élus qui ne voient pas plus loin que leurs petits mandats, tout ça sous pression des institutions d'état comme les préfectures de Meuse ou Haute-Marne, les ministères concernés (écologie, industrie) qu'ils soient couleur bleue, rose ou verte et le tout avec le cautionnement de l'ASN, de l'IRSN,de l' HCTISN (Haut Comité pour la Transparence et l'Information sur la Sureté Nucléaire), de l'OPECST (Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques), de la CNE (Commission Nationale d'Evaluation), autant d'acronymes qui ne reflètent pas l'indépendance sur le sujet… 

Quel beau tableau !

 

Quand Mme Voynet, ministre verte a préféré signé le décret autorisant le labo de Bure contre un moratoire sur l'EPR de Flamanville plutôt que démissionner, elle a porté l'estocade à l'écologie politique traditionelle mais elle a surtout tracé un boulevard à l'industrie nucléaire pour se débarasser de ses déchets !

Dès 1994, les opposants annoncaient qu'accepter le labo, c'était accepter la poubelle nucléaire ! Une triste réalité que le lobby nucléaire veut aujourd'hui nous imposer!

 

Le débat public proposé ici, n'est qu'une formalité administrative permettant le dépot de la DAC (demande d'autorisation de création) de 2015. Nous savons déjà et ce depuis longtemps, que tout est truqué, magouillé ! L'histoire du nucléaire s'est construite sur ce modèle, pourquoi y dérogerai t-elle ?

 

Nous ne participerons donc pas à ce débat public et réclamons :

– l'annulation du débat public cigéo

– l'abandon du projet d'enfouisssement des déchets nucléaires HA-MA/VL, ici à Bure et ailleurs,

– la fin des recherches du laboratoire de Bure,

– l'arrêt immédiat du nucléaire,

– un autre avenir pour le territoire et les générations futures,

– le droit à rester maîtres de nos vies.

 

Nous invitons donc tous nos sympathisants, tous les antinucléaires qui refusent la concertation des nucléocrates, à se rendre à Bure le jeudi 23 mai 2013 de 18 heures à 22 heures pour exprimer notre refus catégorique du projet CIGEO, du nucléaire et de son monde devant la salle des fêtes de Bure, où se tiendra donc la 1ère réunion de débat public.

 

Un stand d'information sera mis en place à destination des populations locales. 

 

Un hébergement est possible à la Maison de Bure (dortoir ou tente)

Un repas simple mais chaud sera proposé à prix libre. 

 

Pour toute info complémentaire : 

03.29.45.41.77 ou leherissonvengeur(at)gmail(point)com

 

Les autres dates de mobilisation :

datesdp.jpg

 

SOUTENIR LE COLLECTIF DE BURE : http://burezoneblog.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/bure-zone-libre-boycott-debat-public-cigeo/

Mai 01 2013

Stockage de déchets radioactifs à Bure : Assignation de l’Andra pour faute

Des associations opposées au projet de tombeau de déchets radioactifs à Bure (est de la France) devaient assigner mardi devant la justice l'agence en charge du programme pour avoir délibérément dissimulé l'intérêt de la ressource géothermique du lieu afin d'imposer une installation nucléaire.

L'assignation de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) en responsabilité pour faute sera déposée aujourd'hui devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre , a affirmé à l'AFP Marie Frachisse, juriste au sein du réseau Sortir du Nucléaire.

Cette démarche intervient à quinze jours de l'ouverture du débat public autour du projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) prévu à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne. Sa mise en service est prévue en 2025, si l'Autorité de sûreté nucléaire donne un avis favorable.

Il s'agit de confier à la roche, pour des dizaines de milliers d'années, le confinement de 3% du volume total des déchets radioactifs produits en France, qui concentrent à eux seuls plus de 99% de la radioactivité. Des projets similaires sont en cours en Finlande et en Suède.

Alors que la France doit changer d'urgence de modèle énergétique, l'Andra a choisi de dissimuler une ressource en énergie renouvelable pour imposer une installation nucléaire qui risque de contaminer toute une région, écrivent dans un communiqué Sortir du nucléaire, BureStop55, Mirabel Lorraine Nature Environnement, Les Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt-le-Château, Cedra52 et Asodedra.

Selon elles, après avoir effectué un forage profond en 2008, l'Agence n'a pas respecté les règles de l'art lors du forage et a notamment omis de dire qu'il existe un potentiel géothermique d'une épaisseur exceptionnelle à l'aplomb de Bure.

L'Andra a rejeté mardi ces accusations, réaffirmant dans un communiqué qu'il n'existe pas de ressource géothermique présentant un caractère exceptionnel dans la zone qu'elle étudie pour l'implantation du centre de stockage géologique.

Elle assure également avoir fait appel aux techniques usuelles pour le forage, que l'analyse des mesures a été faite avec les techniques les plus sophistiquées, et que les études se sont déroulées en toute transparence.

L'assignation ne devrait pas avoir d'effet direct sur le débat public, a précisé Marie Frachisse. Il s'agit d'une procédure indépendante mais nous espérons que la Commission du débat public en tiendra compte, a-t-elle ajouté.

SOUTENIR LE COLLECTIF DE BURE : http://burezoneblog.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/archives/stockage-dechets-radioactifs-bure-assignation-andra-pour-faute/