Imprimer ceci Page

Objectifs

COORDINATION STOP-BUGEY NON A LA PROLONGATION DU REACTEUR NUCLEAIRE BUGEY 2

ARRET DEFINITIF DE LA CENTRALE ELECTRONUCLEAIRE DU BUGEY VERS LA SORTIE DU NUCLEAIRE

Le site nucléaire du Bugey regroupe sur un même site 4 réacteurs à eau pressurisée (REP) encore en fonctionnement et qui ont tous plus de 30 ans, du même modèle que ceux de Fessenheim, un réacteur arrêté mais non encore démantelé, un magasin de stockage de combustible destiné au parc nucléaire français, un bâtiment de stockage de déchets nucléaires issus du démantèlement en construction (ICEDA).

Les 3ème visites décennales des REP, ont débuté en 2010 et doivent se terminer en 2013. L’Autorité de Sûreté Nucléaire doit donner l’autorisation de prolongation de 10 ans.

Depuis l’accident de Fukushima personne ne peut plus dire que l’accident est impossible, et notamment pour la centrale de Bugey particulièrement exposée à de nombreux risques non pris en compte jusqu’à présent :

  • La centrale n’est pas en conformité avec le risque sismique qui a été revu à la hausse dans le secteur.
  • La centrale est soumise aux risques de rupture de quatre barrages sur l’Ain et le Rhône, ce risque n’a jamais été pris en compte.
  • Présence sur la commune de 3 entreprises SEVESO niveau haut et bientôt deux de plus, risque non pris en compte.
  • L’aéroport de Lyon Saint Exupéry est situé à une quinzaine de kilomètres et la chute d’un avion de ligne n’est pas prise en compte.
  • Les incidents se succèdent malgré les rafistolages et sont souvent pris en compte avec du retard.
  • L’augmentation de la sous-traitance, le manque de qualification, les exigences plus fortes de disponibilité des réacteurs et de réduction des arrêts de tranche, la pression sur le personnel, la vétusté des équipements et la faible disponibilité des pièces de rechange, augmentent les risques d’accidents.
  • L’effet domino, c’est-à-dire plusieurs catastrophes simultanées provoquées les unes par les autres n’est pas pris en compte.
  • Le plan de prévention des risques de la commune n’a pas été mis à jour depuis la sortie du Plan Particulier d’Intervention relatif à la rupture du barrage de Vouglans.

Un accident du type de celui de Fukushima conduirait à une situation catastrophique gigantesque et ingérable :

  • Pollution de la nappe alluviale du Rhône qui alimente en eau potable les populations riveraines du Rhône et en particulier l’agglomération de Lyon, sans solution de secours.
  • Contamination de plus de 2 millions d’habitants impossibles à évacuer, situés à moins de 50 km, incluant toute l’agglomération lyonnaise.
  • Abandon des nombreuses entreprises de la zone industrielle de la Plaine de l’Ain avec pertes de leurs emplois.
  • Contamination des terres agricoles interdisant toute agriculture et élevage dans cette zone fortement rurale

Nous demandons aux responsables de la sécurité de la population de prendre la mesure des risques et d’exiger de l’Etat et de l’Exploitant l’arrêt définitif de la centrale et la fermeture du site nucléaire du Bugey, sans délai.

Le Collectif STOP BUGEY

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/objectifs/