«

»

Juin 09 2015

Imprimer ce Article

Message à caractère informatif de la CRIIRAD

Bonjour à tous,

 

L’Europe s’apprête à adopter un règlement fixant les niveaux de contamination radioactive qui seront autorisés dans les aliments en cas d’accident nucléaire. Le Parlement doit donner son avis début juillet et le Conseil de l’UE devrait prendre sa décision d’ici fin 2015.

Alors qu’il aurait fallu revoir l’ensemble du dispositif mis en place au lendemain de Tchernobyl (sous la pression notamment du lobby nucléaire français), le projet de règlement élaboré par la Commission européenne ne change quasiment rien (il y a même des aggravations).

Officiellement, les limites adoptées garantissent le respect d’un critère de dose de 1 mSv (ce qui est déjà, pour la seule ingestion des aliments, un niveau de risque assez élevé). En réalité, les doses pourront être beaucoup plus élevées : 10 fois plus, voire 100 fois plus dans les scénarios les plus pénalisants. Le gouffre s’explique par des anomalies gravissimes (incohérences, mensonges, irrégularités…) dans le travail des experts qui ont validés ces limites. Un seul exemple pour vous convaincre de la gravité des faits : les  taux de contamination admissibles dans les aliments ont été définis pour l’impact d’un accident survenant à 1 000 km des frontières européennes. Or le règlement les applique aux accidents qui surviendront à l’intérieur de l’Europe ! Vous trouverez pages 2 et 3 de notre communiqué du 21 mai 2015 la synthèse des anomalies que nous avons identifiées.

Sur la base de ces constats, nous avons cherché à obtenir la liste des experts impliqués dans cette arnaque. Confronté au silence de la Commission, nous venons de déposer plainte auprès du médiateur européen.

Afin de faire pression sur les parlementaires et sur les gouvernements qui vont se prononcer dans les prochains mois, nous avons lancé une pétition contre le projet. Elle peut être signée en ligne au : http://criirad-protegeonsnotrealimentation.wesign.it/fr. Un document explicatif complémentaire est en cours de rédaction.

Nous avons besoin que la mobilisation soit la plus massive possible, en France et en Europe*. Toute aide, suggestion ou participation de votre part est la bienvenue que ce soit pour appeler à signer la pétition, diffuser l’information, trouver des relais à l’étranger ou  faire pression sur les décideurs.

N’hésitez pas à utiliser les documents que nous avons mis en ligne. Ils sont récupérables à http://www.criirad.org/aliments-nma-accidentnucleaire/sommaire.html (le dossier devrait s’étoffer au cours des prochaines semaines).

Notre prochaine action vise le vote du Parlement européen, prévu pour le 6 juillet prochain. Nous souhaiterions que le maximum de citoyens puisse interpeller les députés de sa circonscription (nous allons préparer dès que possible un modèle de lettre). Nous travaillerons ensuite en direction des gouvernements appelés à se prononcer au niveau du Conseil de l’UE (en particulier 1/ celui de la France et 2/ celui des Etats européens non nucléarisés).

Nous sommes à votre disposition pour toute question ou proposition.

Merci d’avance de toute aide que vous pourrez apporter,

Très amicalement

Pour la CRIIRAD

Le président, Roland Desbordesimage001

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/industrie-nucleaire/message-a-caractere-informatif-de-la-criirad/