«

»

Mar 17 2016

Imprimer ce Article

Survol de la centrale de Creys-Malville

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SDN BUGEY
Nous apprenons par la presse qu’un avion de tourisme a survolé la centrale de Creys-Malville le lundi 14 mars, à 12h20. Cet avion aurait ensuite été intercepté par deux avions de chasse « Rafale », alertés par les radars de la centrale. Le jeune pilote (qui semble avoir commis une erreur de navigation) a été interpellé et risque une forte amende.
Ce survol pose à nouveau le problème de fond de la sûreté de nos installations nucléaires, localement, comme sur l’ensemble du territoire, indépendamment des incidents et accident qui y surviennent beaucoup trop souvent. Car si l’avion a été intercepté, il l’a été bien après le survol du site nucléaire. En effet, cette « intervention » a nécessité plusieurs minutes précieuses et en aucun cas, elle n’aurait pu, matériellement, dissuader le pilote d’un acte de malveillance.
Or les autorités affirment que l’espace aérien est sous contrôle. Cet incident démontre très fortement que ce n’est pas vrai : on ne pourrait pas empêcher par exemple le crash d’un appareil sur les piscines qui abritent les barres de combustible à la centrale de Bugey, ou le largage d’engins explosifs sur les transformateurs électriques. Ces événements auraient des conséquences effroyables et dramatiques pour toute la région Rhône-Alpes.
Ainsi, si cette zone d’interdiction de survol définie autour des sites nucléaires demeure dissuasive pour des utilisateurs habituels et respectueux de l’espace aérien elle ne nous prémunit en rien quant aux risques réels d’accident, d’attentat voire d’acte désespéré (comme nous l’avons malheureusement déjà vécu avec un avion porteur sur un relief des Alpes).
La sécurité des sites nucléaires du Bugey et de Creys-Malville très proches d’aéroports et d’aérodromes n’est pas assurée de manière satisfaisante ; ce dernier épisode de survol d’un site nucléaire met en évidence la potentialité d’accident nucléaire majeur. Il nous fait craindre le pire particulièrement sur le site de la centrale du Bugey qui a bientôt 40 ans et qui présente au niveau de la sécurisation de certaines installations, (notamment les piscines) de très graves insuffisances.

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/communiques-de-presse/survol-de-la-centrale-de-creys-malville/