ATOMICMAC (Démantèlement)

L’Association Sortir du Nucléaire Cornouaille nous conte un

UN DÉMANTÈLEMENT TELLEMENT DÉMENT !

 

L’édito de ce bulletin ATOMICMAC en dit déjà long sur le sujet :

« 36 ans depuis l’arrêt de la centrale nucléaire de Brennilis qui a produit de l’électricité pendant moins de 15 ans.
EDF prétendait alors faire une vitrine de son démantèlement. Une vitrine oui, de sa désinvolture et de son incompétence.

Les plans successifs d’EDF ont été retoqués grâce à la vigilance des associations (dont Sortir du Nucléaire). Opacité, minimisation des difficultés et des risques, parfois jusqu’au déni. Incidents divers, incendie, rejets dans la nature, exposition des travailleurs et de la population.
Minimisé aussi le coût du démantèlement, déjà multiplié par plus de 20 pour atteindre 85O millions d’euros en 2021. A quand le milliard ?
Toujours aucune solution satisfaisante pour les déchets radioactifs. Et l’horizon du démantèlement complet est envisagé pour 2040. Encore s’agit-il d’une petite centrale on vous laisse imaginer ce que sera le démantèlement des 18 grosses centrales avec leurs 56 réacteurs.
La dernière phase de démantèlement fait à nouveau l’objet d’une enquête publique dans le Finistère entre novembre 2021 et janvier 2022. C’est la raison de cet Atomicmac spécial Brennilis. »

De quoi faire réfléchir sur les problèmes liés à la fin de vie des réacteurs.

Celui de Brennilis bien sûr,
mais également celui de Bugey 1, lancé fin 2008, à voir ICI

 

Pour lire les 2 pages du Bulletin ATOMICMAC, c’est ICI

Lien Permanent pour cet article : http://www.stop-bugey.org/atomicmac-demantelement/