Actions SDN BUGEY pour Tchernobyl day 2012 !

Samedi 28 avril à l’occasion de la commémoration de la catastrophe de Tchernobyl

Nous reprendrons donc nos combinaisons blanches de circonstance (repassées!) ainsi que trois ou quatre panneaux liés à l’actualité pour « occuper » le rond point « seulement » une heure ou deux selon. La presse sera conviée vers 10 h 30.

Tchernobyl day 2012Le thème de cette action est donc évidemment Tchernobyl et les risques similaires en France.

Si l’on est anti-nucléaire, alors est-on vraiment prêt à se sacrifier en cas de catastrophe ?

Qui souhaite  vraiment donner sa vie pour sauver les autres ?

Qui peut prétendre être parfaitement cohérent et défendre une énergie à ce point MEURTRIERE?

Être pour l’énergie nucléaire, c’est assumer un choix.

Nous refusons ce choix du nucléaire qui repose sur une folie suicidaire. »

Les slogans seront (entre autre) les suivants :

1986 : CHERNOBYL
2011 : FUKUSHIMA
2012 : et BUGEY…?

1986 : CHERNOBYL…
2012 : CA VOUS DIT UN JOB A BUGEY… COMME LIQUIDATEUR ?

1986   …… 2012
BUGEY RECRUTE
DES LIQUIDATEURS …CA VOUS TENTE ? ALLEZ…

ET VOUS,  ETES-VOUS PRET A MOURIR POUR LE NUCLEAIRE ?

Bref, que des trucs vachement réjouissants ! (toutes les propositions anti-nucléaires sont les bienvenues !).

Il se peut aussi que nous préparerions un « liquidateur » avec une combi usagée et de la paille (!!) pour laisser sur place (ou à emporter selon) avec inscrit dessus :

LIQUIDATEUR…MORT COURAGEUSEMENT POUR LE TOUT-PUISSANT NUCLEAIRE

       

L’idée pour cette demi-journée serait d’être mobile et d’aller éventuellement sur un autre lieu ensuite, en fin de  matinée, si nous sommes assez nombreux… à définir selon.

Il se peut (aussi!!) que nous restions tout simplement sur place…en tout cas, de 10 à 11h, nous serons sur le rond point

(vous pouvez me contacter en cas de beoin le samedi matin au 06 81 09 75 87) ou bien entendu avant par mel.

 

L’après midi, direction Lyon pour rejoindre les autres membres du réseau devant le consulat d’Ukraine à 15 h (toujours hommage aux liquidateurs -entre autre).

possibilié de distribution de tracts au public puis à Bellecour
On peut décider d’un co-voiturage : parking d’intermarché d’ambérieu en bugey pour 13 h45.

Merci de nous indiquer éventuellement votre présence ! contact@stop-bugey.org

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/actions-sdn-bugey-pour-tchernobyl-day-2012/

Tchernobyl : drôle d’anniversaire

Alors que les militants anti-nucléaires se préparent à commémorer l’anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le tremblement de terre Japonais nous ramène à la triste réalité des dangers que représente l’industrie nucléaire.

tchernobylLa liste des 1500 victimes, ou disparus, déjà annoncées par les agences de presse japonaises pourrait s’allonger sous peu, car au sujet des centrales nucléaires touchées par le séisme du 11 mars 2011, la situation est loin d’être sous contrôle : le refroidissement de certains réacteurs touchés n’est pas encore assuré, et l’on pourrait peut-être assister à la fusion de l’un d’entre eux, tout comme à Tchernobyl il y a ¼ de siècle exactement.

Pour cette catastrophe, si l’on a su bien trop tard, à cause de la désinformation gouvernementale française, la pollution nucléaire subie, avec d’autres peuples d’Europe, on connait maintenant, seconde après seconde, de quelle manière le « nuage » invisible s’est déplacé, comme on peut le constater sur ce lien.

On sait aussi, malgré les efforts de minimisation tentés par le lobby nucléaire, et grâce au rapport publié en janvier 2010 par l’académie des sciences de New York, que le nombre de morts suite à la catastrophe de Tchernobyl est de l’ordre d’au moins 985 000, et que le bilan financier de la  catastrophe a dépassé les 500 milliards de dollars. lien

Or, le séisme qui vient de se produire au Japon doit être regardé de plus près, car 3 réacteurs nucléaires posent des problèmes de refroidissement,  et si un seul réacteur ne peut plus être contrôlé, ce ne sont pas quelques centaines de victimes qui pourraient être à déplorer, mais vraisemblablement beaucoup plus.

Il est étonnant que les médias traditionnels s’en tiennent aux seuls dégâts provoqués par la vague gigantesque de 10 mètres de haut, avançant à 600 km/h, sans évoquer, outre la raffinerie de pétrole en feu dans la région de Tokyo, (lien) le danger bien plus important que font courir aux japonais, et à beaucoup d’autres peuples,  la fusion du cœur d’un réacteur. Lien

Aux dernières nouvelles, la centrale d’Onagawa est en feu, et il semble qu’il n’était plus possible d’empêcher la fusion du réacteur, bien que les informations soient manifestement filtrées afin de ne pas affoler les populations.

C’est toujours le même syndrome, celui de Tchernobyl, qui consiste à dissimuler le danger, afin de ne pas créer la panique.

Alors bien sûr, on évoque, dans les milieux officiels, qu’il y aurait seulement le risque d’une fuite radioactive, alors que le danger est bien plus important si l’on n’arrive pas à refroidir le réacteur (lien) même si le professeur Naoto Sekimura estime « un nouveau Tchernobyl n’est pas possible (…) si la ventilation est faite correctement le fuite sera minime et ne dépassera pas un rayon de 3 km).

Cette réaction ne semble pas très éloignée de celle de Claude Allègre, qui dans un débat surréaliste sur France 2 (façe aux français) était dans le déni du danger nucléaire, malgré les arguments donnés par les débatteurs. lien

Mais revenons au Japon.

A 1h du matin, pour diminuer la pression dans un des réacteurs, l’opérateur a été obligé de relâcher « une petite quantité de vapeur » fatalement radioactive. lien

Pour l’instant, 45000 personnes ont été évacuées dans la zone de la centrale de Fukushima. lien

On en est donc au stade des supputations, car la transparence dans le domaine du nucléaire n’est pas une qualité primordiale.

Pour suivre les informations en direct, on peut utiliser ce lien.

Le pire scénario est peut-être à venir, car si un seul réacteur ne peut être refroidi, un « Tchernobyl  » japonais est possible, avec les conséquences que l’on imagine. lien

Si les manœuvres désespérées pour refroidir le réacteur échouent, on aura comme à Tchernobyl fusion du cœur, explosion, et dissémination dans l’atmosphère de particules radioactives, qui, portées par les vents, viendront polluer nos poumons et le sol, au gré des pluies.

En tout cas, une alerte nucléaire est en cours, une fuite radioactive a été annoncée, et au delà des 45000 personnes habitant le secteur évacuées, des militaires, en tenue de protection nucléaire ont été envoyés sur place.

Il y a donc actuellement 3 réacteurs (Fukushima 1 et 2) qui ont perdu de leur capacité de refroidissement et dans la salle de contrôle de l’un des réacteurs, on a enregistré un niveau de radioactivité 1000 fois supérieur à la normale, selon l’agence Kyodo.

Ces 2 sites se trouvent à environ 250 km de Tokyo. lien

Les organismes officiels se veulent rassurants, comme à l’accoutumée. lien

Ce qui rappelle de bien mauvais souvenirs. lien

En tout cas, ce séisme relance la polémique sur les dangers du nucléaire, dont il faut rappeler que la France est l’un des fleurons, ayant lancé un chantier du coté de Marcoule, d’une centrale nucléaire expérimentale, (lien) , appelé Iter, au beau milieu d’une zone sismique réputée. lien

Rappelons que la France possède 58 réacteurs nucléaires, dont certains ont vu leur vie prolongée, malgré leur vieillissement constaté, lien

Alors pourquoi s’inquiéter, car comme dit mon vieil ami africain :

« Il faut attendre d’avoir traversé toute la rivière avant de se moquer du crocodile ».

L’image illustrant l’article provient de « lavideo.eu »

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/tchernobyl-drole-d-anniversaire-90438

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/catastrophes-nucleaires/tchernobyl-drole-danniversaire/

Fukushima, l’en pire Japonais

Monopolisés par les élections, les médias ont fait l’impasse sur le nucléaire, et surtout, sur les rebondissements de la situation japonaise qui empire de jour en jour.

C’est le 22 avril que la situation s’est dégradée encore plus au Japon, puisqu’un incendie et une explosion rendent la situation à Fukushima toujours plus intenable.

Lire la suite

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/fukushima-len-pire-japonais/

26 avril 2012, Tchernobyl day !

La catastrophe sanitaire de Tchernobyl dure toujours et entrera le 26 avril 2012 dans sa 27ème année. À cette occasion, du jeudi 26 au dimanche 29 avril, participez aux journées d’actions qui auront lieu partout dans le monde.

Profitons de ce laps de temps entre les deux tours des élections présidentielles pour rappeler les dangers du nucléaire et les solutions bien réelles pour en sortir !


Appel 2012

 

 

 

Après la mobilisation historique du 11 mars, poursuivons notre action !
 

 

Du jeudi 26 au dimanche 29 avril 2012
Tchernobyl, Fukushima : plus jamais ça !
Participez aux journées d’actions internationales pour la sortie du nucléaire
 

 

Formons des chaînes humaines locales pour sortir du nucléaire

Ce dimanche 11 mars, nous étions 60 000 à former une immense chaîne humaine entre Lyon et Avignon. Au cours du week-end, quarante-trois autres initiatives pour la sortie du nucléaire ont eu lieu en France : chaînes humaines locales, rassemblements, actions de protestation ou d’information… Une journée historique pour la lutte antinucléaire !

Alors que les élections présidentielles approchent à grands pas, la preuve a été apportée que les Français sont prêts à se mobiliser par dizaines de milliers pour sortir du nucléaire. La chaîne humaine dans la vallée du Rhône est une belle démonstration de force et a prouvé que nous pouvions rassembler bien au-delà des convaincus et faire descendre notre famille, nos amis et nos voisins dans la rue.

Mais soyons lucides, une seule grande et belle action ne suffira pas. Nous devons continuer, dans les mois qui viennent, à informer et mobiliser encore plus largement.

La catastrophe de Fukushima ne doit pas faire oublier celle de Tchernobyl, qui dure toujours et entrera dans sa 27ème année le 26 avril 2012. À cette occasion, du jeudi 26 au dimanche 29 avril, nous vous proposons de participer aux journées d’action décentralisées qui auront lieu partout dans le monde. Profitons de ce laps de temps juste entre les deux tours des élections présidentielles pour rappeler les dangers du nucléaire et les solutions bien réelles pour en sortir !

Du 26 au 29 avril – Tchernobyl, Fukushima : plus jamais ça !

  • Organisez des chaînes humaines locales autour d’installations nucléaires ou au départ de lieux symboliques (préfectures, agence EDF ou AREVA…). En savoir plus…
  • Si vous n’êtes pas suffisamment nombreux pour une chaîne humaine, organisez une action « porteur de parole » pour que chacun-e puisse se réapproprier la question énergétique, qui nous a été trop longtemps confisquée. En savoir plus…
  • Diffusez largement nos revendications pour la sortie du nucléaire en commandant des tracts et documents, et affichez vos couleurs à l’aide de banderoles, drapeaux, badges et autocollants. Commandez du matériel en ligne.

TOUTES LES ACTIONS EN FRANCE


collapse sectionMercredi 14 avril 2012 – Annemasse : Table d’information

14h à 17h : Passage Bleu côté Parking Libération

 

 

 

Un affichage est organisé dans le Passage Bleu
Des pétitions seront à disposition sur le stand : lutte contre le nucléaire, les gaz de schistes… ainsi que des revues du collectif sortir du nucléaire.

Une autre action est organisée en même temps
à l’occasion de la Semaine Mondiale pour la Libération des animaux de laboratoire
http://oikoskaibios.monsite-orange.fr/

Contact : Berger – Oïkos Kaï Bios
oikos.kai.bios (a) orange.fr

collapse sectionJeudi 26 avril 2012 – Chambéry : Chaine humaine

Rendez- vous à 19h : Devant la préfecture de la Savoie Place Caffe 73000 Chambéry

 

 

 

Chaîne humaine

Contact : Elodie – Sortir du nucléaire 73
sdn73 (a) no-log.org
Tel : 06 14 16 39 49

collapse sectionJeudi 26 avril 2012 – Lyon : Projection-débat autour du film « La Terre outragée »

Projection 20h30 – Installation stand d’infos dès 20h : Cinéma Le Zola – 117 cours Emile Zola – VILLEURBANNE (Métro A – arrêt République)

 

 

 

Anya est née à Tchernobyl. La catastrophe est arrivée le jour de son mariage. 26 ans après, « La Terre outragée » raconte le destin d’Anya et des habitants de la zone.
Fiction de Michale Boganim – durée 1h44
Suivi d’un débat animé par Patrick Monnet.

Contact : Chantal ou Franceline – Rhône-Alpes sans nucléaire
fantonbr (a) orange.fr
Tel : Chantal : 04 78 36 19 27 – Franceline : 04 78 21 67 99

collapse sectionJeudi 26 avril 2012 – Lyon (69) : Conférence autour du scénario négaWatt 2011

19h : Maison Rhodanienne de l’Environnement – 32 rue Sainte Hélène

 

 

 

Conférence de Raphaëlle Gauthier et Stéphane Chatelin.

Contact :
fantonbr (a) orange.fr

collapse sectionSamedi 28 avril – Voiron (38) : Chaîne humaine et questions pour faire réagir

vers 10h30 : nous essayons d’organiser une chaîne humaine sur le marché de Voiron le samedi 28, avec peut-être aussi des questions sur des panneaux pour faire réagir.

 

 

 

Contact : Daniel Gaudin
daniel.gaudin38 (a) orange.fr

collapse sectionSamedi 28 avril – Aubenas (07) : Chaîne humaine [Départ groupé]

10h30 : rendez-vous place du kiosque à Aubenas, chaîne et défilé plutôt en jaune jusqu’à la mairie, puis lecture du livre de la Supplication, chants anti-nucléaires puis pique-nique devant l’hôtel de ville à 13 h.

 

 

 

Préparation aux Vans à la Maison des Associations le 10 avril à partir de 20h30. Une affichette sera préparée par Olivier.

Contact :
sortirnucleairesud07 (a) gmail.com


Départ groupé : Un car sera mis en place ce jour-là au départ des Vans avec arrêts à Lablachère, Rosières, Uzer jusqu’à Aubenas s’il y a un nombre suffisant pour remplir ou presque le car.
Départ à 9 h des Vans, tarifs entre 5 € (petit budget) et 8 € (ressources plus importantes) et inscriptions avant le 20 avril auprès de Claude JOFFRE hagi.dou@wanadoo.fr ou au 04 75 88 51 48

collapse sectionSamedi 28 avril – Annecy (74) : Action commémorative

A partir de 14h00 : Place De Menthon à Annecy.

 

 

 

Nous ferons une commémoration avec lecture de textes et de témoignages.
Il y aura en même temps notre table d’information mensuelle.
Nous ferons également une distribution de tracts « Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça ».

Contact : Bernard Demey – Les Amis de la Terre Haute-Savoie
bernarddemeybd (a) wanadoo.fr

collapse sectionSamedi 28 avril – Valence (26) : Stand d’information en centre-ville

9h à 12h : Porte Neuve, près du marché de centre-ville

 

 

 

Tenue d’un stand : documents d’information, charte du Réseau à signer, vente de matériel militant, vente de maillons de la chaine humaine, formulaire liquidateur, QCM nucléaire…

Contact : Christine malfay-regnier – Sortir du nucléaire en drôme ardèche
sdn.26.07 (a) gmail.com
Tel : 06 08 40 33 09

collapse sectionSamedi 28 avril – Lyon : Recueillement en mémoire des victimes de Tchernobyl – Photos de liquidateurs

15h : 30 place Bellecour LYON 2e

 

 

 

Recueillement devant le Consulat d’Ukraine
Dépose de chacun d’une bougie, une fleur, devant le Consulat et devant les photos de liquidateurs de Tchernobyl décédés.
Distribution de tracts dont l’appel à soutien de l’association « Les enfants de Tchernobyl Bélarus » pour l’Institut de radioprotection BELRAD.

Venez nombreux avec une fleur si possible, et avant 15H pour nous aider à installer les photos. Merci!

Autres associations participantes : Le MAN, Greenpeace Lyon, Les Amis de la Terre, Maison de l’Ecologie, ATTAC – Partis : EELV, Les Jeunes Ecologistes, NPA, Les Alternatifs.

Contact : Chantal et Franceline – Rhône-Alpes sans nucléaire
fantonbr (a) orange.fr
Tel : Chantal 04 78 36 19 27 – Franceline 04 78 21 67 99

collapse sectionSamedi 28 avril 2012 – Grenoble (38) : Chaîne humaine

14h30 : Place VICTOR HUGO

 

 

 

La catastrophe de Tchernobyl a débuté le 26 avril 1986
Personne ne sait quand elle prendra fin
Le bilan 2011 est de 1 million de morts.
(cf travaux du professeur Iablokov )

La catastrophe de Fukushima a débuté le 11 mars 2011
Personne ne sait quand elle prendra fin
Des dizaines de liquidateurs japonais sont déjà portés disparus.
Ce sont en majorité des SDF, recrutés par des agences d’intérim contrôlées par des réseaux mafieux. Il est très difficile de retrouver ces ouvriers, exposés à des doses énormes de radioactivité, et qui sont ensuite lâchés sans aucun suivi médical.

Quand et où débutera la prochaine catastrophe ?
Étant donné le nombre de réacteurs et leur âge, la France est, statistiquement, et de très loin, en tête de liste des pays menacés.

Le 11 mars nous étions 60 000 sur la Nationale 7, et plus encore dans toute la France, pour réclamer l’arrêt du nucléaire, et les 600 000 emplois que créera la transition énergétique.

Venez avec votre voix, vos chansons, vos instruments de musique et votre détermination.
Le nucléaire en France, c’est une technologie de destruction massive imposée par la force.
Gouvernements incompétents, choix irresponsables, déni de démocratie.

NUCLÉAIRE = SILENCE DE MORT
FAISONS DU BRUIT !!!
www.alpesolidaires.org/chaine-humaine-grenoble-pour-la-sortie-du-nucleaire

Contact : – SDN 38
ivan.roux (a) wanadoo.fr

collapse sectionDimanche 29 avril 2012 : Chaîne humaine de Montelimar Nord jusqu’au Relais des Roches N7

15h-17h : Plusieurs points de rassemblement : – Montélimar Nord parking de LIDL – Parking tête noir N7 – Parking Relais des roches N7 Venez et constituez la chaine avec nous. Chaque mètre compte !!!!!

 

 

 

Chaîne humaine pour la commémoration de la catastrophe de Tchernobyl
Le 29.4.2012 dimanche 15h-17h
Points de rassemblement :
> – Montélimar Nord parking de LIDL
> – Parking tête noir N7
> – Parking Relais des roches N7

Venez et constituer la chaine avec nous , Chaque mètre compte !!!!!
Réaction en chaine humaine SDN Drome/Ardeche

Contact : Christine Hasse – Réaction en chaîne humaine SDN 26/07
contact (a) chainehumaine.org
Tel : 0624610374

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/tchernobyl-day/

Film à découvrir : La terre outragée

La terre outragée

Film à découvrir sur la tragédie de Tchernobyl le 26 avril 1986. Au cinamateur de Bourg en Bresse du 18 au 23 avril.
Horaire : mer 18 à 14h30 & 19h | jeu 19 à 14h30 & 19h | ven 20 à 14h30 & 20h30 | sam 21 à 14h30 & 17h & 20h30 | dim 22 à 14h & 16h30 & 19h | lun 23 à 14h30 & 19h

La terre outragée
Fiche du film (pdf)
Dossier de presse (pdf)

6 avril 1986, Pripiat, à quelques kilomètres de Tchernobyl. En cette belle journée de printemps, Anya et Piotr célèbrent leur mariage, le petit Valery et son père Alexeï, ingénieur à la centrale, plantent un pommier, Nikolaï, garde forestier, fait sa tournée habituelle dans la forêt… C’est alors qu’un accident se produit à la centrale. Piotr est réquisitionné pour éteindre l’incendie. Il n’en reviendra jamais. La radioactivité transforme la nature immédiatement affectée par ce sinistre. Les populations sont évacuées brutalement. Alexeï, condamné au silence par les autorités, préfère disparaître…

Dix ans plus tard. Pripiat, ville fantôme désertée par ses habitants, est devenue un no man’s land, gigantesque Pompéi moderne érigé en un étrange lieu de tourisme…Anya est aujourd’hui guide dans la zone, tandis que Valery y cherche les traces de son père et que Nikolaï, lui, persiste à cultiver son jardin empoisonné…
Le temps faisant son œuvre, l’espoir d’une nouvelle vie leur sera-t-il permis ?

 

Bande annonce


La Terre Outragée par lepacte-distribution

Si des personnes souhaitent aller le voir ensemble on peut Eco voiturer depuis Amnbérieu !

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/cinema/film-la-terre-outragee/

6ème action SDN Bugey rond point Ambérieu 7-04-2012

Samedi a eu lieu la 6èmeaction rond point Ambérieu de SDN Bugey. Toujours autant de soutien malgré la pluie, toujours des personnes intéressées par nos actions, toujours beaucoup de question des automobilistes sur nos actions et pourquoi on milite régulièrement pour fermer Bugey et la sortie du nucléaire. Et toujours dans le dialogue et la bonne humeur !

Quelques photos de l’action

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/action6-rond-point-amberieu-7042012/

Le site nucléaire du Bugey : un danger permanent !

  • 14 mars 2012 >> Le site nucléaire du Bugey : un danger permanent !

Dossier de presse en lien : Le site nucléaire du bugey, un danger permanent ! Décembre 2011- stopbugey (PDF 30p – 500Ko)

Dossier de presse_stop bugey_Décembre 2011_le site nucléaire du bugey : Un danger permanent !

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/communiques-de-presse/dossier-presse-site-nucleaire-bugey-danger-permanent/

Le site nucléaire du Bugey : Danger permanent !

Le 15 octobre 2011, le collectif STOP BUGEY, organisait une manifestation, près de la centrale nucléaire du Bugey, près du hameau de Marcilleux (commune de St Vulbas), afin de demander l’arrêt du nucléaire, ainsi que la fermeture totale et définitive de ce site.

Lacher de ballon centrale nucléaire Bugey 15 octobre 2011A cette occasion, nous avions décidé d’un lâcher de ballons (munis d’une carte réponse), symbolisant une dissémination de particules radio-actives, générée par un accident d’origine nucléaire. Cette action ne se voulait aucunement exhaustive, et ne prétendait pas à une quelconque démonstration scientifique, la taille des ballons n’étant pas représentative des rejets aériens radioactifs. Elle se voulait pédagogique, dans le cadre d’une sensibilisation des populations à ce risque qui ne connaît ni les distances, ni les frontières (se souvenir du nuage de Tchernobyl !).

Il nous paraît cependant nécessaire et intéressant de vous communiquer la carte des retours qui nous ont été adressés (de l’ordre de 5%), et qui illustrent l’imprévisibilité d’une contamination radio-active, s’étendant  bien au-delà du périmètre des 10 kms, prévus par les Plans Particuliers d’Intervention (PPI).

 Au « Top » donné pour le lâcher, l’ensemble des manifestants a pû constater que les 330  ballons prenaient une direction plein Nord, alors que vous constaterez que nombre d’entre-eux, ont été retrouvés au sud-est ! Nous pensons qu’ayant, sans doute, procédé trop tôt à leur gonflage, nombre de ces ballons ont perdu de leur volatilité, et ont rapidement atterri dans les communes plus ou moins riveraines, au nord de la centrale (région de Lagnieu/Ambérieu), alors que les plus volatiles semblent avoir été emportés par des courants d’altitude, vers le sud-est, soit une direction diamètralement opposée (nord-Isère/Ardèche).

Voici la liste des communes où ont été retrouvés ces ballons, entre le 15 et le 16 octobre 2011 :

Au nord :Carte ballon centrale nucléaire bugey_st vulbas_stop bugey_15octobre2011

– POSAFOL -01- (près de Lagnieu)
– VAUX EN BUGEY -01- (près de Lagnieu)
– LEYMENT -01- (près de Lagnieu)

– Ste JULIE -01- (près de Chazey s/Ain)
– St JEAN LE VIEUX -01- (près d’Ambronnay)
– HAUTECOURT -01- (dans le Revermont, entre Bourg et Nantua)
– LA BALME LES GROTTES -38-

Au sud/sud-ouest :

– LOYETTES -01-
– St LAURENT DE MURE -69-
– LUZINAY -38- (nord-est de Vienne)
– VALENCIN -38-    »       »     »      »
– St ROMAIN EN GAL -38- (Vienne)
– St JACQUES D’ATTICIEUX -07- (nord d’Annonay)
– LE CHAMBON S/LIGNON -43- (est d’Yssingeaux) trouvé le 17/10
– COUCOURON -07- (nord de Langogne/sud du Puy en Velay)

Au sud-est :

– Carros -06- (près de Nice)

Téléchargez la carte complète

Nous pensons que ces informations doivent être portées à la connaissance des différents organes de presse, qui devraient se faire l’écho de l’exposition des populations, aux conséquences sanitaires et économiques d’un accident d’origine nucléaire, parfaitement illustrées par le premier et triste anniversaire de la catastrophe de Fukushima!!!

Par ailleurs, et pour terminer, nous tenons à votre disposition un dossier de presse très complet (30 pages), que les adhérents de notre collectif ont longuement développé et argumenté, sur « Le site nucléaire du Bugey : un danger permanent !« . Dossier que vous pouvez télécharger dans la rubrique dossiers de presse.

Nous restons donc à votre disposition pour les compléments d’information que vous souhaiteriez obtenir sur l’un ou l’autre de ces documents (le dossier de presse nécessiterait une longue présentation).

Vous remerciant de votre attention,

Avec nos sincères salutations

Pour le collectif STOP BUGEY :

 Alain CUNY
(06.27.01.51.14)

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/communiques-de-presse/site-nucleaire-bugey-danger-permanent/

Chaîne humaine contre le nucléaire 11 mars 2012

Dimanche 11 mars 2012 : une mobilisation historique pour la sortie du nucléaire !

Ce dimanche 11 mars 2012, un an jour pour jour après le début de la catastrophe de Fukushima, plus de 60 000 personnes ont déferlé dans la vallée du Rhône, de Lyon à Avignon, en formant une gigantesque chaîne humaine.

Simples citoyens et militants de longue date venus de toute la France, riverains des centrales et habitants des régions voisines, se sont ainsi donné la main sur 230 km, au cœur de la zone la plus nucléarisée d’Europe, soit la distance séparant Fukushima de Tokyo. Unis, ils se sont retrouvés pour témoigner leur solidarité avec le peuple japonais et exprimer leur volonté de reprendre en main la politique énergétique française, pour sortir enfin du nucléaire.

60 000 personnes unies pour dire : Sortir du nucléaire, c’est possible !

Source : http://chainehumaine.org/

SDN Bugey s’était réunis sur le le point de jonction de FEYZIN (69). Nous étions alors 400 citoyens se tenant la main pour dire STOP AU NUCLEAIRE, STOP A BUGEY !

Ci-dessous les photos de Joël Guerry

 


60 000 personnes ont arpenté dimanche la vallée du Rhône en formant une gigantesque chaîne humaine contre le nucléaire.

Le 11 mars 2012, un an jour pour jour après le début de la catastrophe de Fukushima, des milliers de citoyens se sont donnés la main sur 230 km (soit la distance séparant Fukushima de Tokyo), de Lyon à Avignon. Avec ses 14 réacteurs, la vallée du Rhône est la région la plus nucléarisée d’Europe. Venus de France, d’Allemagne, de Suisse ou de Belgique, tous sont venus témoigner de leur solidarité avec le peuple japonais.

Cette chaîne humaine a démontré que « la sortie du nucléaire est une aspiration forte partagée par la majorité des citoyens français », indique dans un communiqué le réseau Sortir du Nucléaire, co-organisateur de l’action. D’autres chaînes ont eu lieu au même moment, notamment à Bayonne, Bordeaux, Saint-Malo et Rennes. Près de 50 000 personnes ont aussi manifesté en Allemagne selon les organisateurs.

Parmi les manifestants se trouvaient deux candidats à l’élection présidentielle, Philippe Poutou (NPA) et Eva Joly (EELV). À quelques semaines des élections, l’écologie est la grande absente des débats malgré les défis qui attendent les générations futures.

Sophie Chapelle

Source : http://www.bastamag.net/article2197.html


Revue de presse complète ici

Extrait Chaine Humaine Lyon-Avignon 11 mars2012

 


De Lyon à Avignon, ils étaient 60 000 à dire non au nucléaire

Publié le lundi 12 mars 2012 à 08H34

Sans doute la plus grande chaîne humaine qu’on n’ait jamais connue en France.

Chaine humaine Lyon avignon 11 mars 2012

Les antinucléaires ont joué le jeu : gilet jaune sur le dos, main dans la main ou reliés par un maillon en tissu (vendu 2 € par RSN). Le maillon Piolenc (ici) a constitué avec Orange une chaîne de 7 km.

Photo A.E.

Sans doute la plus grande chaîne humaine qu’on n’ait jamais connue en France. Hier, 60 000 antinucléaires – d’après le Réseau sortir nucléaire – dont 700 bénévoles postés sur les 61 points de ralliements, ont marché main dans la main sur l’axe Avignon-Lyon -le plus nucléarisé d’Europe- pour réclamer une nouvelle fois le retrait immédiat du nucléaire, et en priorité l’arrêt des centrales qui ont plus de 30 ans.

19000 en Vaucluse
Au départ d’Avignon, 1500 participants étaient comptés. En fin de journée, le coordinateur national RSN, Jocelyn Peyret, annonçait 19 000 participants sur le Vaucluse, entre Avignon et Lapalud. À 13h30, seniors, étudiants, amoureux et familles ont joué le jeu du gilet jaune, certains du slogan ou du déguisement. Jean-Pierre Cervantès, candidat Europe écologie-Les Verts aux cantonales en 2011 et organisateur du tronçon Avignon-Bollène, a donné les dernières consignes et les dernières informations qu’il tenait du conseiller général EELV, Olivier Florens, en déplacement à Fukushima, avant de lancer la marche.

« Olivier Florens m’a parlé de suicides, d’improvisation totale, de gymnases qui servent d’abris et de gens démunis, dépassés (…). Ici, notre gouvernement ne prend pas la mesure de l’urgence, dit-il au micro. Le nucléaire, c’est l’énergie du passé, une énergie mortifère, une énorme folie. » Le coordinateur parle de « chaîne symbole ». Celle qui « libère du nucléaire », « un câble humain qui fait passer l’énergie d’un monde radieux et pas irradié ». Après la minute de silence en hommage aux victimes de la catastrophe de Fukushima il y a un an, la chaîne s’anime.

Les manifestants ne veulent plus du « triangle de la mort » (Tricastin-Marcoule-Cadarache), crient non à « Iter, le fiasco scientifique et financier », rappellent le sort de « l’Afrique, la grande oubliée du débat », et exigent « l’arrêt immédiat du nucléaire, pas dans 10 ans ». À 16h30, les maillons entre Avignon, Le Pontet et Sorgues se rejoignent. L’opération s’achève. Au Pontet, les « anti » ont fêté ça à coups de trompette et de cris de joie.

« On nous a pris pour des fous quand on a parlé de cette chaîne. C’est la 7e sur Avignon –la 1ère avait réuni 150 personnes place de l’Horloge à Avignon en juin 2011– , on ne peut être que content et ému ». Tout s’est bien déroulé, en musique parfois, en chants aussi. Ou dans le silence. Comme à Courthézon où le maillon a dû sauter… La cave le Cellier des Princes a refusé de prêter son parking au mouvement pacifique… « Pas grave, dira M. Cervantès, on a réussi… Et il y aura encore d’autres dates. »

Virginie Batailler

Source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/de-lyon-a-avignon-ils-etaient-60-000-a-dire-non-au-nucleaire


 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/chaine-humaine-contre-nucleaire-feyzin-sdnbugey-11mars2012/

Festival du Film Vert 2012

Du 9 au 18 mars dans 22 villes de Suisse romande et France

Ferney-Voltaire est le premier site  français à rejoindre le Festival du Film Vert en 2012.

Ferney-Voltaire est le premier site français à rejoindre le Festival du Film Vert en 2012 Les buts du festival

Présenter des films peu connus sur des sujets écologiques actuels

L’idée de ce festival est venue d’un double constat. Premièrement, de par sa nature, le cinéma est un média très efficace pour présenter des problèmes complexes, en particulier dans le domaine de l’écologie. Deuxièmement, il existe de nombreux documentaires d’excellente qualité qui ne sont que très peu diffusés : il est difficile d’obtenir une projection en salle pour ce genre de films, les télévisions préfèrent leurs propres productions et le public ne s’en procure pas volontiers en DVD.

Des sujets moins médiatisés

Dans les médias, les grands thèmes environnementaux sont désormais à l’ordre du jour:  journaux, radios et télévisions mentionnent à tout bout de champ le réchauffement climatique, les énergies ou les OGM. On ne peut que s’en féliciter, mais d’une part ces questions méritent d’être approfondies et d’autre part il existe de nombreux autres sujets qui ne doivent pas être oubliés, tels l’agro-alimentaire, la privatisation de l’eau, les matières premières nécessaires à l’énergie nucléaire, la biodiversité menacée etc.

Voici la liste des films sélectionnés pour la programmation 2012 du Festival du Film Vert.

Le film commun à tous les sites du Festival est Dirt. C’est le coup de coeur du comité de sélection.
Dirt fait partie de la liste de 6 nominés, qui sont en compétition pour le prix Tournesol du Documentaire Vert 2012.Et, tous les films présentés sont en sélection pour le Prix GreenPeace Suisse 2012.

Tous les films 2012

http://www.festivaldufilmvert.ch/

 

Extraits

  • Chercher le courant

Film documentaire – en 1ère suisse
Chercher le courant – Réalisateur Nicolas Boisclair & Alexis de Geldhere (2010, Canada, 85mn)chercher le courant
Age légal: 10 ans / Age conseillé: 12 ans

Nicolas Boisclair et Alexis de Gheldere parcourent en canot les 500 km de la rivière Romaine avant la construction de 4 barrages hydroélectriques par Hydro-Québec. En parallèle, accompagnés de Roy Dupuis, ils explorent les différentes énergies renouvelables et leur rentabilité en interviewant des experts à travers le Québec

 

  • Into eternity

Réalisateur Michael Madsen (2011, Danemark, 67mn)
Prix: Grand Prix Vision du Réel, Prix du public au festival CPH:DOX Festival Kopenhagen, le Green Screen Award au festival IDFA Amsterdam Documentary Film Festival…
Age légal: 16 ans / Age conseillé: 16 ans

Le chantier d’un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo, cette gigantesque grotte Into eternityabritera des déchets nucléaires. S’adressant aux générations futures, ce documentaire montre ces travaux gigantesques – cinq kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre – et pose la problématique de l’élimination des déchets radioactifs sous l’angle de la temporalité. Impliquant une responsabilité millénaire, celle-ci nous oblige à adopter une autre échelle de durée.

 

  • Mind Bomb

Réalisateur Christophe Montaucieux (2011, France, 55mn)
Age légal: 12 ans / Age conseillé: 14 ans

Il s’agit de montrer à ceux qui ne veulent pas les voir les injustices faites à l’environnement. Cette bombe non-violente influence le regard que nous portons sur la Mind bombdestruction de la planète. Elle nous pousse à ne plus être seulement observateur. Elle nous incite à agir et devenir acteur du changement.

  • Severn

Réalisateur Jean-Paul Jaud (2010, France, 120mn)
Age légal: 10 ans / Age conseillé: 12 ans

En 1992, au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, Severn Cullis-Suzuki, une enfant de 12 ans interpellait les dirigeants du monde entier sur la situation Severnhumanitaire et écologique de la planète. En 2009, Severn est une jeune femme de 29 ans qui s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Ce long-métrage documentaire propose une mise en regard du discours de Severn en 1992 avec la vision qu’elle porte sur le monde en 2009. Que s’est-il passé depuis 18 ans ? Quels sont les engagements environnementaux qui ont été tenus ? A quelles urgences et nouveaux défis le monde doit-il faire face.

BA du documentaire «Severn, la voix de nos… par LibeOrleans

é menacée, etc.

  • Tchernobyl – an XXV, et après ?

Réalisateur Raphaël van Singer (2011, Suisse, 22mn)
Age légal: 10 ans / Age conseillé: 12 ans

26 avril 2011. Une dizaine de parlementaire se sont rendent en Ukraine afin d’assister aux commémorations des 25 ans de la catastrophe de Tchernobyl. Suite à Tchernobyl - an XXV, et après?la catastrophe de Fukushima cette visite a pris une dimension inattendue, le problème nucléaire est de retour au cœur du débat politique suisse. Coup de tonnerre quelques semaines plus tard, le Conseil Fédéral annonce que la Suisse va sortir du nucléaire en 2034!
 

Tchernobyl an 25, et après? from astrophule prod. on Vimeo.

 

  • Tipping point, ocean acidification

Réalisateurs Laurence Jourdan, Nicolas Koutsikas (2010, France, 52mn)
Age légal: 10 ans / Age conseillé: 12 ans

Les émissions de CO2 dans l’atmosphère ne contribuent pas seulement au réchauffement climatique. Les océans aussi sont touchés, puisqu’ils absorbent Tipping point, ocean acidificationd’énormes quantités de ce gaz, ce qui modifie leur composition chimique et porte gravement atteinte à leur environnement. Grâce à de magnifiques images sous-marines et à une approche scientifique méticuleuse, ce film sensibilise les téléspectateurs aux problèmes causés par ce phénomène relativement nouveau et propose un certain nombre de solutions, avant qu’il ne soit trop tard.

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.stop-bugey.org/archives/festival-film-vert-2012/

Lire plus